Bientôt un vaccin Moderna contre la grippe ? L'entreprise américaine de biotechnologies a annoncé ce mercredi 7 juillet qu'elle avait commencé les essais sur les humains d'un vaccin contre la grippe utilisant la technologie de l'ARN messager. Après avoir été utilisée avec succès par plusieurs laboratoires afin de développer des vaccins contre la Covid-19, Moderna souhaite la mettre à profit pour son vaccin contre la grippe. Comme le rapporte l'AFP, notamment relayée par Sciences et Avenir, ces essais du vaccin à ARN messager contre la grippe incluront 180 adultes pour évaluer la sécurité et l'intensité de la réponse immunitaire provoquée par l'injection de ce produit, baptisé mRNA-1010.

En cas d'essais concluants, cela pourrait faire naître une nouvelle génération de vaccins plus performants contre la grippe. En effet, les vaccins utilisés actuellement contre la gripper se basent sur une utilisation des virus inactivés, c'est-à-dire incapables de déclencher une infection, mais toujours en mesure de provoquer une réponse immunitaire contre le virus de la grippe. La souche utilisée doit être sélectionnée des mois à l'avance, et leur efficacité est comprise entre 40 et 60%.

Vaccin à ARN messager : plusieurs souches avec une seule injection

À l'inverse, les vaccins à ARN messager se concentrent eux sur une petite partie du virus. Dans le cas du coronavirus, il s'agit par exemple de la protéine "Spike". On injecte dans l’organisme des brins d’instructions génétiques appelées ARN messager, ordonnant à l’organisme de fabriquer cet antigène spécifique. Cette pointe, inoffensive en elle-même, sera par la suite détectée par le système immunitaire qui va produire des anticorps qui pourront ensuite combattre le virus en cas de réelle infection. Autre avantage du vaccin à ARN messager : il peut cibler plusieurs souches différentes dans une seule et même injection de vaccin.Moderna espère que cette technologie permettra de développer plus rapidement des vaccins contre la grippe. Le vaccin testé par Moderna va cibler les sous-types de grippe A dits H1N1 et H3N2, ainsi que de grippe B, lignées Yamagata et Victoria. C'est un enjeu important quand on sait que la grippe tue entre 290 000 et 650 000 personnes chaque année.

Bientôt des vaccins à ARN messager contre le cancer ?

Pour rappel, la technologie de l'ARN messager, qui a été utilisée pour confectionner les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna, pourrait également permettre la création de vaccins anti-cancer. "On a beaucoup focalisé sur les vaccins à ARN anti-cancer", expliquait le 14 avril dernier au micro d'Europe 1 Steve Pascolo, chercheur à l'hôpital universitaire de Zurich et co-fondateur de CureVac. Le scientifique précisait alors que "les essais cliniques sont très avancés et qu'ils sont combinés avec la radiothérapie, l’immunothérapie, la chimiothérapie". Le pionnier de la technologie ARN messager assurait que ces vaccins anti-cancer pourrait être approuvé "dans les deux ou trois années à venir". Une innovation révolutionnaire quand on sait que le cancer est l'une des principales causes de décès dans le monde avec près de 10 millions de morts en 2020, selon un rapport réalisé par la Société américaine contre le cancer (ACS) et le Centre international de recherche sur le cancer (IARC).

Sources

Moderna commence les essais sur les humains d'un vaccin à ARN messager contre la grippe, Sciences et Avenir, 7 juillet 2021. 

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/moderna-commence-les-essais-sur-les-humains-d-un-vaccin-a-arn-messager-contre-la-grippe_155680

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.