Les Français vont-ils échapper à la grippe cette année ? On peut s’interroger au regard des chiffres dévoilés par Santé publique France. Selon son dernier bulletin épidémiologique, il n'y a "pas de circulation active des virus grippaux identifiée par les réseaux de surveillance dédiés" et "seuls 6 virus grippaux détectés en milieu hospitalier dans des régions différentes, dont au moins 2 chez des personnes de retour d’un voyage à l’étranger". Alors que la campagne de vaccins a débuté à la mi-octobre, l’épidémie tarde à arriver.

Le confinement et les gestes barrières contre le Covid-19 peuvent en partie expliquer cette absence de cas. "Les gestes barrières du Covid-19 empêchent la grippe de circuler, et comme la grippe est moins contagieuse, c'est encore plus efficace", affirme en effet le médecin de santé publique Martin Blachier, auprès de BFMTV. Tout comme le coronavirus, la grippe se transmet essentiellement par le biais de gouttelettes émises par les personnes infectées.

Le confinement et le respect des mesures barrières en cause

Une théorie qui pourrait donc laisser présager d’une faible grippe saisonnière en France. Cela a déjà pu être constaté dans les pays d’hémisphère sud. "On a un point de repère avec ce qui s'est passé sur la grippe dans l'hémisphère Sud : cette année, l'épidémie a été toute petite, du fait très probablement du respect des mesures barrières, du port du masque, de l'hygiène des mains, et peut être aussi du confinement au moment où c'était le pic saisonnier habituel en période hivernale pour l'hémisphère Sud, donc aux mois de février et mars", assurait en effet il y a quelques jours à BFMTV.com le médecin hygiéniste Bruno Grandbastien.

Malgré tout, l’Agence nationale de santé publique précise bien que la grippe saisonnière peut arriver plus tardivement. Selon Santé Publique France, "l’épidémie survient chaque année, généralement entre les mois de novembre et avril, avec un démarrage le plus souvent fin décembre-début janvier". "C'est plutôt en janvier ou en février" que le pic est observé, confir Martin Blachier auprès de BFMTV. Les Français ne sont donc pas sortis d’affaire.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.