Intolérance au gluten : les personnes les plus à risque

Publié le 16 Avril 2018 à 10h30 par La Rédaction Médisite
L’intolérance au gluten, aussi nommée maladie cœliaque, est une maladie auto-immune de l’intestin grêle, due à la consommation de gluten. Quels sont les symptômes de cette maladie ? Quelles sont les personnes à risque ?

6438441-inline-500x333.jpg© Istock

Intolérance au gluten: les symptômes

En présence de gluten dans l’alimentation et plus particulièrement de gliadine (la protéine du gluten), le système immunitaire va organiser sa défense en produisant des anticorps. Ces derniers vont provoquer à terme des lésions sur la paroi intestinale. D’où des problèmes digestifs, des difficultés pour l’organisme à assimiler les minéraux, vitamines et nutriments. Ces symptômes sont d’abord relativement discrets et peuvent passer inaperçus au début.

Intolérance au gluten: les personnes à risque

On note une prédisposition des femmes à cette maladie. En effet, les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes par la maladie cœliaque. Quant à l’origine, elle est essentiellement immunitaire, avec un facteur génétique aggravant. En effet, on a observé que 95 % des personnes atteintes de maladie cœliaque portent un ou les deux gènes HLA-DQ2 et/ou HLA-DQ8. Chez la famille proche (frère et sœur, parents, enfants) d’une personne intolérante au gluten, on a 10 % de chance de trouver une personne elle-même intolérante au gluten.Enfin, 3 autres éléments peuvent intervenir dans l’apparition de cette allergie : un diabète de type 1, une maladie auto-immune ou une maladie chromosomique.Chez toutes ces personnes atteintes d’intolérance au gluten, beaucoup d’aliments seront interdits: les céréales (blé, orge, froment, seigle), les poissons et viandes panés, les fruits secs, la bière, yaourts aux céréales et lait aromatisé, certaines moutardes et sauces avec de la farine.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X