Qui aurait cru qu'il était possible de faire baisser la tension en 5 minutes, qui plus est depuis son canapé ? Une équipe de chercheurs à l'origine d'une nouvelle étude parue au sein du Journal of the American Heart Association vient de démontrer l'efficacité de l’entraînement de la force musculaire inspiratoire (IMST) pour lutter contre l'hypertension. L'avantage indéniable de cette pratique ? Elle peut être appliquée chez vous.

"Nous avons identifié une nouvelle forme de thérapie qui abaisse la tension artérielle sans donner aux gens de composés pharmacologiques et avec une adhérence beaucoup plus élevée que l’exercice", explique le physiologiste intégrateur Doug Seals de l’Université du Colorado Boulder.

L'IMST pourrait réduire votre tension en 5 minutes

L’entraînement de la force musculaire inspiratoire, appelée IMST par les scientifiques est possible grâce à un appareil portable semblable à une ventoline® (inhalateur d'asthme). Il va s'agir de respirer intensément pendant cinq minutes dans le petit appareil qui s'oppose à la résistance des muscles respiratoires et du diaphragme.

L’IMST a été lancé pour la première fois dans les années 80 afin de venir en aide aux patients atteints de maladies respiratoires sérieuses. Le but est de renforcer leurs fonctions respiratoires en utilisant uniquement une résistance légère ou modérée dans l’appareil.

La nouvelle étude vient de démontrer que l'IMST pourrait être d'un grand secours aux personnes sujettes à l'hypertension. En l'espace de 5 minutes, la tension pourrait diminuer grâce à cet appareil et réduire ainsi vos risques cardiovasculaires.

IMST : la tension baisse de 9 points en moyenne

L'équipe de chercheurs dirigée par le physiologiste intégrateur Daniel Craighead de l’Université du Colorado Boulder a mené un essai clinique dans lequel 36 adultes en bonne santé âgés de 50 à 79 ans ont testé l’IMST pendant une période de six semaines.

Dans cette cohorte, la moitié du groupe a été assignée à l’IMST à haute résistance : l'appareil était programmé de manière à rendre l’inhalation beaucoup plus difficile, donnant aux muscles respiratoires un entraînement plus intense. L’autre moitié du groupe s'est vue administré un placebo : un traitement fictif qui utilisait des versions à faible résistance de l’appareil.

L’expérience était la même pour les deux groupes : il s'agissait d'utiliser l’appareil 30 fois par jour, par séances d’environ cinq minutes, six jours par semaine, pendant six semaines.

Au niveau du groupe assigné à l'IMST, les scientifiques ont constaté une amélioration de 45 % de la fonction endothéliale vasculaire (la capacité des artères à se dilater lors de la stimulation), et une augmentation significative des niveaux d'oxyde nitrique, une molécule clé pour dilater les artères et prévenir l'accumulation de plaques. On sait que les niveaux d'oxyde nitrique diminuent naturellement avec l'âge.

Le groupe a également vu sa tension artérielle systolique baisser de neuf points en moyenne, une réduction dépassant généralement celle obtenue en marchant 30 minutes par jour cinq jours par semaine.

"Nous avons constaté que non seulement il est plus rapide que les programmes d'exercices traditionnels, mais que les avantages peuvent également être plus durables, a déclaré l'auteur principal, le Dr Daniel Craighead, à l'UC Boulder. C'est facile à faire, cela ne prend pas longtemps et nous pensons que cela a du potentiel pour aider beaucoup de gens".

Sources

Time‐Efficient Inspiratory Muscle Strength Training Lowers Blood Pressure and Improves Endothelial Function, NO Bioavailability, and Oxidative Stress in Midlife/Older Adults With Above‐Normal Blood Pressure, Journal of the American Heart Association, 29 juin 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.