Sommaire

Le tensiomètre And UA 767 Plus

Note : 4/10 Dernier de notre classement. Le modèle UA 767 Plus est simple d’utilisation, mais comporte de nombreux points faibles. Ses points forts (il en a quand même) : - touche unique pour allumer, mesurer et éteindre l’appareil - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) - écran large pour plus de lisibilité Ses points faibles : - pas d’enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. Notez donc bien tous les résultats ! - mémorisation de la dernière mesure seulement… contre un minimum de 30 pour la majorité des tensiomètres ! Prix : 60-80 euros en moyenne. Taille du brassard : 22 à 32 cm.

Le tensiomètre HappyLife 30521

Note : 5/10 Certes il n’est pas cher, mais le tensiomètre Happy Life (mesure au poignet) souffre de résultats peu précis et d’un écran trop petit. Ses points forts : - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. Au cas où vous oublieriez de noter ! - mesure des pouls faibles, irréguliers ou forts. Un avantage quand d’autres tensiomètres considèrent ces changements comme des anomalies. - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) Ses points faibles : - circonférence de la manchette de 13,5 à 19,5 cm. Ce qui réduit le nombre de personnes pouvant l’utiliser. Prix : 29 euros

Le tensiomètre Tensoval Mobil

Note : 6/10 Même s’il s’utilise au poignet, le tensiomètre Tensoval Mobil est aussi fiable qu’un appareil classique. "Une tension au poignet bien prise donne d’aussi bons résultats qu’au bras", explique le Dr Bruno Schnebert, cardiologue. Ses autres points forts : - manchette de 12,5 à 21,5 cm. Plus large que la majorité des tensiomètres au poignet, elle s’adapte à presque tout le monde. - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. Pratique si on a oublié de noter ! - mesure les pouls faibles, irréguliers ou forts tandis que d’autres tensiomètres les considèrent comme des anomalies. Son point faible : il ne détecte pas l’arythmie. Prix : 40-50 euros.

Le tensiomètre Braun BP 3510

Note : 6/10 Son principal atout : il est facile à ajuster ! Le modèle BP 3510 de Braun est doté d’un bracelet qui s’adapte automatiquement (en un clic) à la taille du poignet. Ses autres points forts : - indicateur visuel et sonore pour bien positionner son poignet, ce qui améliore la fiabilité du résultat. - possibilité d’enregistrer la date et l’heure de chaque prise de mesure. Pratique si on a oublié de noter ! - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) Son point faible : sa capacité de mémorisation est de 50 mesures. Pas mal mais peut mieux faire ! Prix : 65-75 euros en moyenne

Le tensiomètre Boso Medistar S

Note : 6,5/10 Voici un tensiomètre qui compte parmi les meilleurs ! Ses mesures sont précises et fiables. Son maniement facile. Ses points forts : - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) - appareil économique : il s’éteint automatiquement quand on ne s’en sert plus. Ses points faibles : - capacité de mémorisation de 30 mesures. C’est très peu. - pas d’enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. Obligation donc de bien noter tous les résultats ! - circonférence de la manchette : 13,5 à 19,5 cm. Mieux vaut ne pas être en surpoids ! Prix : environ 45 euros.

Le tensiomètre Panasonic EW 3106

Note : 7/10 Le principal avantage du tensiomètre EW 3106 : son brassard ! Il s’étend de 20 à 34 cm, soit environ 4 centimètres de plus que la majorité des modèles huméraux. Ses autres points forts : - détection des pouls faibles, forts et irréguliers. D’autres tensiomètres les considèrent comme des anomalies. - fonction d’alerte en cas d’hypertension - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) Ses points faibles : - il mémorise 42 mesures... Les meilleurs vont jusqu’à 200. - il n’enregistre pas la date et l’heure des prises de mesure. Il faut donc noter tout les résultats ! Prix : 80 euros environ.

Le tensiomètre Omron M6 Confort

Note : 7,5/10 Un tensiomètre qui s’adapte à tout le monde ! Le brassard du M6 Confort s’étend de 22 à 42 cm, soit 10 cm de plus que la plupart des modèles huméraux. "Des brassards inadaptés, notamment aux personnes obèses, perturbent la précision des mesures", explique le Dr Bruno Schnebert, cardiologue. Ses autres points forts : - capacité de mémorisation : 90 mesures - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) - faible consommation d’énergie (plus de 2 500 mesures avec les 4 piles d’origine). Son point faible : la fiabilité des mesures. Prix : 80-100 euros.

Le tensiomètre Colson C4

Note : 8/10 Voici un tensiomètre qui enregistre les mesures de deux utilisateurs (100 mesures pour un ou 50 pour deux) ! Ses autres points forts : - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure - calcul de la moyenne des trois dernières mesures, ce qui définit l’hypertension (voir "Comment bien prendre sa tension") - appareil économique : il s’éteint automatiquement ! - détection de l’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) Son point faible : il n’a pas de fonction d’alarme. Dommage, parce qu’il est important de prendre sa tension à des moments précis de la journée. Prix : 50-60 euros. Taille du brassard : 22 à 32 cm.

Le tensiomètre Spengler TP 202

Note : 8/10 Voici le dernier modèle de tensiomètre au poignet de Spengler (disponible à partir du 3 novembre 2008). Sa nouveauté ? Il enregistre 2 x 100 mesures pour deux utilisateurs, soit le double de son prédécesseur (le TP 201). Ses autres points forts : - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. Au cas où on oublierait de noter ! - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) - horaires de mesures programmables : pratique pour ne pas oublier de prendre sa tension ! Son point faible : la taille réduite de sa manchette (13 à 19,5 cm) qui le rend moins accessible. Prix : 69 euros.

Le tensiomètre Microlife BPA 100 Plus

Note : 9/10 Voici le meilleur tensiomètre "au bras". Pourquoi ? Un, parce qu’il est précis et fiable dans ses mesures. Deux, parce qu’il se manie facilement. Ses autres points forts : - capacité de mémorisation : 200 mesures - réalisation de 3 mesures successives et calcul de la moyenne des résultats (ce qui définit l’hypertension) - 2 alarmes : impossible d’oublier de prendre sa tension ! - enregistrement de la date et de l’heure des prises de mesure. - détection d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) Son point faible : aucun à ce jour. Prix : 68 euros. Taille du brassard : 22 à 32 cm.

Comment bien prendre sa tension ?

"Il faut prendre sa tension le matin après 5 minutes de repos en position assise, avant le petit déjeuner et la prise éventuelle de médicaments. Il faut répéter trois fois cette prise de mesure. On recommence le même cycle le soir entre le dîner et le coucher. Et ce au moins 3 jours de suite", explique le Dr Bruno Schnebert, cardiologue. Quant à savoir quel bras (ou poignet) choisir pour prendre sa tension, c’est une question de pratique. Un gaucher qui prend sa tension au bras droit peut, de l’autre, manipuler l’appareil et écrire les résultats.

Savoir lire les résultats du tensiomètre

Votre tension est de 13/8 chez le médecin et de 135/85 à la maison avec votre tensiomètre ? Normal, les appareils de mesure chiffrent la tension en millimètres de mercure. "Il y a une ambiguïté dans la compréhension des résultats. Les patients ne savent pas quoi faire des chiffres annoncés. Ils arrondissent, ajoutent des points ou des virgules", souligne le Dr Bruno Schnebert, cardiologue. Avant d’ajouter : "Il est donc important que les résultats soient toujours interprétés par un médecin." Ce qu’il faut faire : Donner tous les chiffres affichés par le tensiomètre à votre médecin sans faire d’approximation.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.