Comment se rétablir naturellement après l'accouchement ?Le post-partum désigne toute la période qui suit l’accouchement et qui dure en moyenne 6 semaines. Si on parle souvent de l’accouchement et du bonheur de devenir mère, les douleurs et désagréments physiques qui résultent des suites de couches peuvent être très difficiles à supporter pour les jeunes mamans.

Les conseils sont nombreux pour gérer au mieux l’allaitement ou pour les soins du bébé, mais il s’agit de ne pas oublier les conséquences corporelles subies par les femmes qui viennent d’accoucher.

Post-partum : les plantes pour l'accompagner naturellement

Les pertes de sang peuvent notamment être très abondantes pendant plusieurs semaines. Appelés lochies, les pertes de sang provenant du placenta peuvent être très difficiles à supporter, surtout si on y ajoute les soins d’une possible épisiotomie. Peu de gens parlent des tranchées, contractions permettant l'involution utérine, c'est-à-dire le processus du retour de l'utérus à sa place, sa juste taille et son poids initial.

Cette période de transition est souvent appelée “quatrième mois de grossesse” tant les bouleversements physiques et hormonaux sont importants pour les jeunes mères qui doivent s’adapter à leur nouvelle vie.

Afin d’accompagner au mieux les mamans durant cette période, Medisite a interrogé Myriam Amchikak, naturopathe et herboriste. La spécialiste des plantes médicinales et de leurs bienfaits vous recommande les plantes pour vivre au mieux le post-partum de manière naturelle, que ce soit pour faciliter la montée de lait, à l’inverse pour arrêter la lactation, pour apaiser les cicatrices de l’accouchement ou pour retrouver son énergie.

1 - Pour faciliter la montée de lait :

Afin de favoriser la montée de lait, la fondatrice de l’herboristerie Herbonata, située à Saint-Germain-en-Laye, conseille des plantes qui stimulent la lactation.

  • les graines de fenouil, qui aident à maintenir la santé du sein au cours de l'allaitement,
  • l’anis vert, qui aide à la production du lait maternel,
  • le fenugrec, qui soutient la production et la récupération du lait après l'accouchement, et le lamier blanc, moins connu.

“Je conseille de mélanger ces plantes en infusion et de consommer 3 à 4 tasses par jour en fonction du besoin de chacune”, détaille la naturopathe. Elle précise également que “le fenouil et l'anis vont également passer dans le lait maternel et vont ainsi faciliter la digestion du bébé et être très utiles en cas de coliques”.

2 - Pour arrêter la lactation :

Myriam Amchikak recommande à Medisite “des plantes qui vont bloquer la montée de lait” :

  • le persil, qui aide à ralentir les montées de lait tout en évitant les engorgements
  • la sauge, qui réduit la lactation mais qui est contre-indiquée en cas d'antécédent de cancer hormono-dépendant
  • la menthe poivrée, qui désengorge les seins et arrête la production de lait.

3 - Pour apaiser les cicatrices de l'accouchement :

La naturopathe conseille le bain de siège “avec la lavande et le souci (calendula) pour nettoyer et apaiser les inflammations”. En interne, elle précise qu’on “peut aussi prendre de l’ortie et de la prêle très riches en silice”. Le silicium va, entre autres, favoriser la cicatrisation et raffermir la peau”.

4 - Pour retrouver son énergie :

Dans le cas où la nouvelle maman allaite, Myriam Amchikak conseille “l’ortie” qui “contient beaucoup de minéraux, du calcium, des vitamines et de fer, qui sont très utiles après un accouchement”. “Si la femme n’allaite pas , toutes les plantes énergisantes vont pouvoir l’aider comme le guarana, le gingembre, le maté, la rhodiola, le ginseng, etc”, conclut la naturopathe.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Merci à Myriam Amchikak, naturopathe et herboriste. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.