Gastro-enterite : l’epidemie est de retour dans ces departements

Si nous avons pu y échapper l’année dernière, l’épidémie de gastro-entérite fait son grand retour cet automne. Pour rappel, comme le précise ameli.fr, la gastro-entérite aiguë est une inflammation de la muqueuse du tube digestif responsable de diarrhée et fréquemment de douleurs abdominales et vomissements. Elle est le plus souvent virale et alors très contagieuse. Elle peut être aussi bactérienne ou parasitaire. Après une période d'incubation de 24 à 72 heures, la gastro-entérite se manifeste par une diarrhée aiguë d'apparition soudaine.

140,3 passages aux urgences pour 10 000 habitants ont été recensés par Santé Publique France, la semaine du 4 au 10 octobre, à cause d’une diarrhée aiguë… Un taux deux fois plus élevé que celui enregistré à la même période en 2020, et en augmentation par rapport à la semaine dernière.

Au niveau national, cette activité reste faible à modérée, d’après le réseau Sentinelles. Mais dans certains départements, la gastro-entérite virale circule plus activement qu’ailleurs. Le seuil épidémique, fixé à 123 cas pour 100 000 habitants, a même été franchi dans les Hauts-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans ce diaporama, nous vous listons les dix départements où vous risquez le plus d'attraper une gastro. 

Les virus hivernaux sont-ils plus sévères cette année ?

Depuis quelques semaines, les consultations pour gastro-entérite, mais aussi rhume, bronchite, angine ou encore bronchiolite sont à la hausse. Mais les virus et bactéries hivernaux sont-ils pour autant en train d’exploser ? Sur ce point, les chiffres sont plutôt rassurants.

Oui, les infections saisonnières sont plus nombreuses que l’année dernière. Mais cela s’explique facilement. En 2020, nous avons été confinés une bonne partie de l’automne et de l’hiver. Nous étions, par ailleurs, beaucoup plus rigoureux sur les gestes barrières, tels que le port du masque, la distanciation sociale et le lavage des mains.

Avec deux fois moins d’infections saisonnières, l’année 2020 était une exception

Cette année, nous ne sommes plus soumis au confinement, ni au couvre-feu et l’on observe un relâchement progressif au niveau des gestes barrières. Rhinopharyngites, gastro et autres maladies recommencent donc à circuler plus facilement, comme chaque année en cette saison. Néanmoins, le nombre de contaminations n’est pas plus important qu’en 2019 ou en 2018.

Finalement, si vous souhaitez passer entre les mailles du filet et échapper à la gastro-entérite cette année, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Lavez-vous très régulièrement les mains, utilisez des mouchoirs en papier à usage unique, évitez les embrassades… Autrement dit, utilisez les acquis de la pandémie pour vous prémunir contre les autres maladies.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Situation observée en France métropolitaine pour la semaine 40 de l'année 2021, réseau Sentinelles. 

L'épidémie de gastro s'aggrave, notre carte de France par département, Capital, 14 octobre 2021.

La gastro-entérite sévit en PACA et dans les Hauts-de-France, arrive en Auvergne-Rhône-Alpes, France Bleu, 13 octobre 2021. 

Géodes, Santé Publique France. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.