La rétinopathie, qu’est-ce que c’est ?

Quand le sucre est présent en excès dans le sang (diabète), il altère la rétine et peut alors conduire à une perte de la vision partielle, voire totale.

Concrètement, le sucre fragilise les vaisseaux de la rétine (membrane de l’œil qui réceptionne les impressions lumineuses et les transmet au cerveau) et conduit à leur éclatement. Au fur et à mesure, des zones étendues de la rétine cessent d’être oxygénées. La rétine produit alors de nouveaux vaisseaux, mais plus fragiles.

Résultat : un épaississement et un gonflement de la macula (zone de vision située au milieu de la rétine). La vision devient de plus en plus réduite.

Rétinopathie : les risques

Si la rétinopathie n’est pas correctement soignée, elle finit par toucher le centre de l’oeil et la rétine, créant de graves et irrémédiables troubles de la vision. Par ailleurs, elle accélère la survenue d’autres pathologies des yeux comme les glaucomes ou la cataracte.

Les signes d’alerte de la rétinopathie

Si la rétinopathie est une complication fréquente chez les diabétiques (surtout ceux atteints du diabète de type 2), elle est très difficile à dépister. Pourquoi ? Parce qu’elle s’installe le plus souvent sans prévenir. On peut être atteint en l’absence de symptôme.

Sachez néanmoins que voir des lettres déformées à la lecture ou avoir des difficultés à passer de la lumière à l’obscurité peuvent être les signes d’une rétinopathie diabétique.

Comment dépiste-t-on la rétinopathie ?

Pour dépister une rétinopathie, l’ophtalmologue procède à plusieurs examens : la mesure de l’acuité visuelle, la tension de l’oeil, un "fond d’œil", et dans certains cas une angiographie rétinienne.

Plus récent et moins contraignant, le rétinographe non mydriatique permet une photographie numérique du fond d’oeil sans dilatation de la pupille. Précis, cet examen, d’une durée relativement courte, peut être réalisé par du personnel non médical (orthoptiste ou infirmier).

Comment prévenir la rétinopathie ?

Le meilleur moyen de prévenir la rétinopathie est de faire contrôler sa vision chez l’ophtalmologue au moins une fois par an. Il faut aussi, au quotidien, surveiller l’équilibre de la glycémie, avoir une tension artérielle maîtrisée, ainsi qu’une bonne hygiène de vie (activité physique, alimentation équilibrée).

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.