Glycémie : à quel taux risque-t-on le diabète de type 2 ?

Publié le 10 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Le diabète de type 2 est favorisé par divers facteurs de risque et le taux de glycémie élevé en fait partie. Mais existe-t-il un taux de glycémie au-delà duquel on peut affirmer que le risque de diabète est majeur ? Quelles sont les valeurs de référence de la glycémie et comment la contrôler en cas de diabète avéré ?
Publicité

© Istock

Facteurs de risque du diabète de type 2

Le diabète de type 2 représente la forme de diabète la plus fréquente. Il est dû soit à une production insuffisante d’insuline par le pancréas, soit à une résistance à l’insuline. Dans les deux cas, cela se traduit par une augmentation du taux de sucre dans le sang. Le diabète de type 2 est favorisé par un grand nombre de facteurs de risque tels que le surpoids, la sédentarité (manque d’activité physique), une mauvaise alimentation, l’hypertension artérielle, mais aussi une glycémie trop élevée.

Publicité

Un taux de glycémie élevé facteur de risque de diabète de type 2

Avoir eu des glycémies anormalement élevées par le passé constitue un facteur de risque de diabète de type 2. Toutefois, c’est la combinaison de plusieurs facteurs qui déclenche l’apparition de la maladie et avoir une glycémie élevée ne peut suffire à expliquer le diabète. Mais avoir une glycémie élevée va aussi de pair avec les autres facteurs de risque, puisque si on mange mal, qu’on ne fait pas de sport et qu’on ne surveille pas son poids, il est naturel que la glycémie augmente. Par ailleurs, une hyperglycémie particulièrement marquée entraîne des symptômes qui peuvent alerter : - une grande fatigue et des étourdissements, - des urines abondantes et une soif intense, - une envie de manger anormalement exagérée avec, malgré tout, une perte de poids, - de l’irritabilité.

Publicité

Taux de glycémie et diabète

Certaines valeurs de référence ont été établies pour déterminer si une personne présentait ou non un diabète au regard de sa glycémie. En temps normal, le taux de sucre sanguin au réveil (à jeun) est compris entre 0,8 et 1,26 g par litre de sang et entre 1 et 1,4 g/l après avoir mangé. Ainsi, si on se base sur une analyse de sang, on estime qu’il y a une hyperglycémie diabétique lorsque la glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1,26 g/l (7 mmol/l) à au moins deux reprises. Lorsqu’on n’est pas encore à un stade pathologique, manger moins sucré et faire du sport peut éviter de basculer dans un diabète avéré.

Contrôle de la glycémie en cas de diabète de type 2

Pour les diabétiques, il est important de surveiller régulièrement la glycémie (autosurveillance glycémique). Si cette surveillance est indispensable dans le cadre du diabète de type 1 et nécessaire dans le cas du diabète de type 2 traité par insuline, elle n’est pas systématique dans les autres cas de diabète de type 2. La surveillance en question permet d’éviter les hypoglycémies et les hyperglycémies et de rester dans les valeurs de référence qui ont été déterminées avec le médecin. D’une manière générale, pour le diabète de type 2, les objectifs glycémiques sont fixés entre 70 et 120 mg/dl avant les repas et à maximum 180 mg/dl après avoir mangé.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X