A partir de quel taux diagnostique-t-on un diabète gestationnel ?

C'est en général entre 24 et 28 semaines d'aménorrhée que l'on propose aux femmes enceintes de réaliser un bilan glycémique. Le but ? Diagnostiquer un éventuel diabète gestationnel. L'examen sanguin HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale) détermine le taux de sucre présent dans le sang. Les résultats, relativement simples à analyser, indiquent les taux de glucose à ne pas dépasser : 0,92 g/litre de sang à jeun ; 1,80 g/litre de sang 1 heure après l'absorption de la solution sucrée, puis 1,53 g/litre de sang 2 heures après.

Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé de bébé. Ce dernier risque en effet de prendre trop de poids dans le ventre de sa maman. Lorsqu'il pèse plus de 4 kg à la naissance, on parle de macrosomie fœtale. Le phénomène augmente considérablement l'obligation d'avoir recours à une césarienne qui rend les suites de couches plus délicates.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.