À quelle heure faire du sport pour contrôler votre diabète ? Selon l’heure à laquelle vous pratiquez une activité physique, les effets du sport sur la glycémie varient selon une récente étude publiée dans la revue scientifique Diabelologia le 1er novembre dernier. L’étude hollandaise des chercheurs de l’université de Leiden, aux Pays-Bas, révèle que l'activité physique pratiquée l'après-midi ou le soir est associée à une plus grande réduction de la résistance à l'insuline (et donc à un meilleur contrôle de la glycémie et à un moins grand risque de diabète de type 2) que le sport réalisé au cours de la journée. Si vous êtes un adepte du jogging matinal, il va peut-être falloir changer vos habitudes.

Diabète : l'exercice est lié à une amélioration de la sensibilité à l'insuline

Des études antérieures avaient déjà démontré les bénéfices du sport sur la santé et révélé que l'exercice est lié à une réduction de la graisse hépatique et à une amélioration de la sensibilité à l'insuline. Une trop forte sédentarité augmente le risque de développer le diabète de type 2, mais selon plusieurs études, il y aurait des horaires plus efficaces. Les chercheurs précisent en effet qu’il a déjà été avancé que "le moment où était pratiquée l'activité physique au cours de la journée pouvait être un facteur de santé métabolique".

C’est pour cette raison que l'équipe de scientifiques de l’université de Leiden a cherché à étudier les associations entre le moment de l'activité physique et la teneur en graisse du foie et la résistance à l'insuline L'équipe a donc cherché à étudier les associations entre le moment de l'activité physique et les pauses dans le temps de sédentarité, d'une part, et la teneur en graisse du foie et la résistance à l'insuline dans une population d’âge moyen.

Les chercheurs ont utilisé les données de l'étude Netherlands Epidemiology of Obesity (NEO), une étude de cohorte prospective basée sur la population et conçue pour étudier les processus impliqués dans le développement des maladies liées à l'obésité. Les participants ont également subi un examen physique au cours duquel des échantillons de sang ont été prélevés pour mesurer les taux de glycémie et d'insuline à jeun et postprandiaux (après le repas). Un autre sous-échantillon aléatoire de 955 participants a reçu un accéléromètre et un cardiofréquencemètre qu'ils ont porté pendant quatre jours et nuits consécutifs afin de surveiller leurs mouvements et leur activité.

Diabète : pratiquer une activité physique le soir réduit la résistance à l'insuline de 25%

Résultat, après avoir ajusté les variables telles que l'âge, le sexe, l'origine ethnique et la graisse corporelle totale, les chercheurs ont observé qu’une dépense énergétique liée à l’exercice physique plus élevée était associée à la fois à une réduction de la teneur en graisse dans le foie et à une résistance à l'insuline réduite. L’étude a révélé que pratiquer une activité physique l'après-midi ou le soir était lié à une réduction de la résistance à l'insuline, de 18% et 25% respectivement, par rapport à une répartition uniforme de l'activité au cours de la journée.

En revanche, on apprend qu’il n'y avait pas de différence significative en matière de résistance à l'insuline entre l'activité matinale et l'activité répartie uniformément sur la journée. Ces résultats suggèrent que le moment auquel est pratiqué l’activité sportive a un réel impact sur sa sensibilité à l'insuline. "Les chercheurs ajoutent toutefois que d'autres études devraient évaluer si le moment de l'activité physique est effectivement important pour l'apparition du diabète de type 2", conclut l’étude.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Timing of physical activity in relation to liver fat content and insulin resistance, Diabetologia, 1er novembre 2022.

https://link.springer.com/article/10.1007/s00125-022-05813-3

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.