Variant indien : quels sont ses symptomes ?

La souche indienne du coronavirus a causé un rebond de l'épidémie effarant en Inde. Ce variant aurait pour origine deux mutations : la mutation L452R semblable à celle observée sur le variant californien et l'autre, appelée E484Q, est proche d'une autre mutation (E484K) détectée sur les variants brésilien et sud-africain.

Cette souche, renommé Delta, a été classée comme "préoccupante" par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), aux côtés des variants britanniques, sud-africain et brésilien. 

Des médecins de Bangalore, ville située dans l'État indien du Karnataka, ainsi que le directeur de l'Institut de génomique et de biologie intégrative de Delhi ont dévoilé ses spécificités en mai. L'étude participative sur l’évolution de l’épidémie au Royaume-Uni, baptisée ZOE, a permis de compléter ces connaissances. Le point sur les signes typiques d'une infection avec le variant Delta dans notre diaporama.

Variant Delta : plus les mêmes symptômes

Tim Spector, professeur d’épidémiologie génétique au King’s College à Londres qui travaille sur le projet ZOE a précisé lors d'un point sur ses travaux le 9 juin que la souche Delta était encore plus contagieuse que les professionnels de santé pouvaient le penser.

"En moyenne, une personne atteinte du variant Delta en infecte six autres sans restrictions sanitaires", a-t-il indiqué. Il remarque par ailleurs que les symptômes d'une infection à la covid-19 avec ce dernier "ne sont plus les mêmes qu’auparavant". "La toux se fait de plus en plus rare, et on ne retrouve plus la perte d’odorat parmi les principaux symptômes", ajoute l'expert.

Souche indienne : la situation en France

Présent dans de nombreux pays, le variant Delta tisse aussi sa toile en France.  Santé Publique France précise dans son bulletin hebdomadaire du 10 juin "Malgré une augmentation récente de la détection du variant VOC 21A/478K (B.1.617.2, Delta, ayant émergé en Inde) dans les prélèvements séquencés, aucun élément n’indique à ce jour une circulation importante de ce lignage sur le territoire". 

Toutefois, l'organisme prévient "l’apparition de clusters avec transmission autochtone de ce variant indique qu’une telle transmission a commencé en France et doit conduire à la plus grande vigilance, compte-tenu de son lien avec un possible échappement vaccinal et des données en faveur d’une augmentation de sa transmissibilité par rapport aux variants de référence et au variant 20I/501Y.V1 (Alpha) [Britannique, NDLR]".

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

COVID-19 : point épidémiologique du 10 juin 2021 

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-10-juin-2021

Gisaid : réseau de surveillance des variants 

Etude ZOE https://covid.joinzoe.com/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.