Des scientifiques israéliens se sont penchés sur l’efficacité du schéma vaccinal à deux doses et à trois doses avec le produit de Pfizer/BioNTech. Plus précisément, ils ont étudié sa capacité à réduire la charge virale dans les infections causées par le variant Delta du coronavirus. Si l’efficacité du vaccin semble décliner rapidement au fil des mois, elle pourrait être récupérée grâce à l’injection d’une troisième dose de rappel. Leur étude a été pré-publiée sur le site medRxiv, en attendant d’être relue et validée par des pairs.

Vaccin Pfizer : son efficacité contre le variant Delta décline après deux mois

Malgré une couverture vaccinale élevée, Israël a été confronté à une augmentation exponentielle du taux d'infection au cours de l'été 2021. À ce moment-là, le variant Delta était dominant sur le territoire. Ce phénomène a suscité des inquiétudes quant à la possible diminution de l’efficacité du vaccin avec le temps. C’est pourquoi le pays a lancé un programme de rappel, avec une troisième dose, dès le mois d’août.

Dans la présente étude, les chercheurs ont étudié l’impact de cette troisième dose sur la charge virale des patients contaminés par la Covid-19. Pour ce faire, ils ont analysé des adultes âgés de 20 ans ou plus, infectés par le SARS-CoV-2 entre juin et août 2021, lorsque le variant Delta était dominant en Israël. Au total, ils ont identifié 11 889 infections ; dont 1 910 chez des adultes non vaccinés, 9 734 chez des adultes vaccinés avec le schéma à deux doses et 245 chez des adultes ayant reçu un rappel.

La 3e dose de vaccin réduit la charge virale des patients infectés

Les résultats ont révélé que le schéma à deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech est très efficace pour réduire la charge virale des patients contaminés par le variant Delta, au cours des deux premiers mois qui suivent l’injection. Les patients ayant reçu les deux doses présentent des charges virales 15 fois inférieures à celles des individus non-vaccinés. Cependant, cette protection commence à diminuer deux mois après la vaccination. Il s’ensuit une réduction complète au bout de six mois.

Bonne nouvelle toutefois : il est possible de contrer ce déclin grâce à un rappel de vaccin. Avec la troisième dose, les patients avaient une charge virale quatre fois moins importante. Celle-ci devrait être administrée au moins cinq mois après la deuxième injection. D’autres études sont nécessaires pour évaluer l’efficacité à long terme de ce rappel.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Viral loads of Delta-variant SARS-CoV2 breakthrough infections following vaccination and booster with the BNT162b2 vaccine, medRxiv, 1er septembre 2021.