Ecouter l'article :

Le variant britannique de la Covid-19 continue de muter. Et, à en croire les autorités sanitaires et la communauté scientifique, ce n’est pas une bonne nouvelle. Le virus pourrait devenir bien plus résistant, et même remettre en cause l’efficacité des vaccins.

Il faudrait 10 fois plus d’anticorps pour le neutraliser

Dans un récent rapport, l’agence Public Health England indique qu’une nouvelle mutation génétique, appelée E484K, a été découverte sur 11 prélèvements de virus dans le sud-ouest de l'Angleterre, et chez 32 patients dans la région de Liverpool. Elle avait déjà été observée sur les variants sud-africain et brésilien, et concerne plus précisément la protéine Spike, qui permet au coronavirus de pénétrer dans les cellules.

Ces changements dans le code génétique du virus le rendent plus difficile à détecter et à neutraliser par les anticorps. Il est donc susceptible d’infecter des personnes vaccinées, ou ayant déjà été contaminées par le passé. D’après une étude menée à l’Université de Cambridge, il faudrait injecter 10 fois plus d’anticorps pour neutraliser cette nouvelle version du variant anglais.

“Le variant anglais sera partout dans un mois”

Pour le Dr Philippe Froguel, généticien au CHU de Lille interrogé par RMC, la France devrait dès maintenant arrêter de rechercher le variant anglais, déjà présent en masse sur notre territoire, et se concentrer sur sa récente mutation.

“Le variant anglais sera partout dans trois semaines ou un mois. Donc ça ne sert à rien de le chercher, puisqu’on aura toujours un retard. En France, on fait toujours quelques centaines de séquences par jour alors qu’il faut trois semaines pour avoir le résultat. Ce qu’il faut, c’est chercher les nouveaux", a-t-il indiqué à nos confrères.

Pour l’instant, les laboratoires pharmaceutiques se veulent rassurants quant à l’efficacité de leurs vaccins, qui continuent à fonctionner sur le virus muté. Une étude américaine, pré-publiée sur BioRxiv, montre que ce variant ne résiste pas encore aux anticorps, même s’il en faut un peu plus pour le neutraliser. Mais si le coronavirus continue à muter, cela pourrait changer la donne dans les mois à venir…

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.