Test sérologique : les conditions pour se faire rembourser

Vous souhaitez effectuer un test sérologique, afin de déterminer si vous avez déjà eu le coronavirus ? Cela est désormais possible dans de nombreux laboratoires. Mais combien coûte-t-il et quelles sont les conditions pour être remboursé ? On fait le point.
Sommaire

© Istock

Les tests virologiques (RT-PCR), qui permettent de détecter l’ARN du virus dans l’organisme, par le biais d’un prélèvement rhino-pharyngé, sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie. Ce sont eux que l’on effectue en cas de suspicion de contamination, afin de déterminer si un patient doit être placé en quarantaine.

Seuls les tests sérologiques validés par le gouvernement seront remboursés

Mais qu’en est-il des tests sérologiques ? Ces derniers consistent à détecter la présence d’anticorps dans le sang d’une personne, et donc de savoir si elle a été infectée par le passé. Le 21 mai, le ministère de la Santé a publié une liste de 23 tests sérologiques jugés efficaces, qui répondent aux standards fixés par la Haute autorité de Santé et ont été validés par le Centre national de référence.

Cette liste fournit donc des données importantes, puisque seuls les tests sérologiques validés par le gouvernement peuvent être remboursés. Sous certaines conditions néanmoins, qui ont été un peu mieux détaillées dans un décret publié mercredi 27 mai dans le Journal Officiel.

Les personnes vulnérables pourront bénéficier du remboursement

Ce décret prévoit notamment “une prise en charge intégrale par l'assurance maladie obligatoire de la consultation de suivi des personnes vulnérables face à l'épidémie de Covid-19 réalisée à la sortie de la période de confinement, de la consultation réalisée suite au dépistage positif de l'assuré infecté par le Covid-19 et de la consultation de « contact tracing » ainsi que du test sérologique de recherche des anticorps au virus SARS-CoV-2”.

Autrement dit, la réalisation de test sérologique sera remboursée intégralement pour les personnes dites “vulnérables”, dont la liste a été définie par un précédent décret. À savoir, les personnes :

  • âgées de 65 ans et plus ;
  • ayant des antécédents cardiovasculaires ;
  • ayant un diabète non-équilibré ou présentant des complications ;
  • présentant une pathologie chronique respiratoire ;
  • présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • atteintes de cancer évolutif sous traitement ;
  • en situation d’obésité ;
  • atteintes d’une immunodépression congénitale ou acquise ;
  • atteintes de cirrhose au stade B du score de Child Pugh ;
  • présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou un antécédent de splénectomie ;
  • au troisième trimestre de la grossesse ;
  • vivant au domicile d’une personne vulnérable.

Le test sérologique, remboursé pour le personnel de santé

Le test sérologique sera également remboursé “dans le cadre d'un dépistage systématique des personnels en établissement de santé ou en établissement social ou médico-social [...] quelle que soit l'indication de réalisation du test”. Le décret précise que “la participation de l’assuré est supprimée pour les tests pris en charge en application du présent article”.

En d’autres termes, les soignants pourront être remboursés du test sérologique et ne devront, a priori, pas avancer de frais.

Certains malades pourront aussi bénéficier du remboursement

Finalement, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé hier [jeudi 28 mai] que ces tests “sont pris à 100 % en charge par l’assurance maladie, s’ils sont prescrits par un médecin et selon les indications de la Haute autorité de santé.

Cette prescription doit donc concerner des patients asymptomatiques suivis par un médecin de ville ou hospitalisés, ou des malades n’ayant pas bénéficié de tests virologiques. Les tests sérologiques doivent être réalisés à partir du 7e jour qui suit l'apparition de symptômes pour les patients hospitalisés, et du 14e jour pour les patients sans signe de gravité, précise la HAS.

Il vous faudra néanmoins avancer un peu d'argent avant de bénéficier du remboursement. On vous dévoile le montant page suivante.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.