Test antigenique : comment eviter les faux positifs lies au froid ?

La semaine dernière, 10,65 millions de tests de dépistage du Covid-19 ont été effectués en France. Un chiffre en légère baisse par rapport aux semaines précédentes, mais qui reste néanmoins élevé. En cause, la haute contagiosité du variant Omicron, mais aussi les autres virus hivernaux, dont les symptômes peuvent facilement être confondus avec ceux du Covid-19.

Test antigénique : en dessous de 7 °C, il peut afficher un faux positif

Sur l’ensemble des tests réalisés, une majorité sont des tests antigéniques (leur proportion s’élevait à 67 % entre le 3 et le 9 janvier). Mais ces derniers sont-ils toujours fiables ? Pas si sûr… en particulier lorsqu’il fait froid ! Or, la plupart des tests sont réalisés en extérieur, dans des barnums - ces fameuses tentes blanches installées à proximité des pharmacies pour ne pas les engorger.

Les plaquettes et les flacons de réactif sont donc exposés aux températures hivernales et au vent. Ce qui peut fausser les résultats et entraîner des faux négatifs… comme des faux positifs. Un vrai problème, étant donné que les tests antigéniques n’ont plus besoin d’être confirmés par des tests RT-PCR.

“Le test antigénique ne doit pas être réalisé en dessous de 7 ou 8 degrés”

“Le test antigénique ne doit pas être réalisé en dessous de 7 ou 8 degrés, même si le prélèvement en lui-même peut être effectué à une température inférieure”, rappelle Gilles Bonnefond, président délégué de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), à nos confrères du Parisien. Cette semaine, pourtant, le thermomètre affichait jusqu’à -1 °C dans certaines régions françaises, en particulier dans la matinée.

Le spécialiste a donc dévoilé cinq conseils pour augmenter vos chances d’obtenir un résultat fiable, en réalisant un test antigénique ou un autotest de dépistage du coronavirus. Medisite vous les liste, en images.

Éviter les barnums qui stockent leurs tests en extérieur l’hiver

1/5
people waiting in covid-19 testing center outdoors on city street, coronavirus concept

Les tests antigéniques ne doivent pas être conservés à une température inférieure à deux degrés Celsius. "La notice indique une plage de température comprise entre 2 et 30 °C. Si les tests ont été gelés, ça dégrade complètement la matrice en silice", indique le porte-parole de l’USPO. 

Ne pas attendre les résultats sous 7 °C

2/5
close up woman hands holding rapid covid -19 test with a positive result self express coronavirus testing at home covid-1...

Si le prélèvement peut sans problème être réalisé par temps froid, l’attente et la lecture des tests doivent être effectuées dans un environnement où la température est supérieure à 7 ou 8 degrés. Autrement dit, la personne qui réalise les prélèvements devrait mettre les plaquettes à l’abri du froid durant les 15 minutes qui précèdent l’affichage des résultats, en les rentrant dans les officines, par exemple. Or, ce n’est pas toujours le cas.

Privilégier les dépistages en intérieur

3/5
close-up of young man getting pcr test at doctor's office during coronavirus epidemic

Pour les raisons évoquées précédemment, lorsqu’il fait très froid, mieux vaut privilégier les tests réalisés en intérieur : dans l’arrière-boutique des officines, dans un cabinet médical ou encore dans un laboratoire. 

Ne pas laisser son autotest dans la voiture

4/5
black woman reaching a drive-through test site for a quick corona test

L’autotest étant, lui aussi, un test antigénique, les mêmes règles s’appliquent pour lui. Aussi, évitez de le laisser dans votre voiture, en particulier durant la nuit, où les températures sont souvent négatives, au risque de les rendre inutilisables. 

Bien lire la notice d’utilisation des autotests

5/5
covid autotest bought at pharmacy, to check coronavirus infection at home negative result

Lorsque vous effectuez un autotest antigénique à la maison, il est primordial de bien lire la notice d’utilisation et d’en suivre chaque étape à la lettre : profondeur d’insertion de l’écouvillon, nombre de tours à effectuer dans chaque narine, temps d’attente avant de lire le résultat… Bien sûr, réalisez-les chez vous plutôt qu’en extérieur. 

Sources

Dépistage du Covid sous les barnums : gare aux résultats faussés par le froid, Le Parisien, 27 janvier 2022. 

Semaine du 3 au 9 janvier 2022 : près de 12 millions de tests réalisés en ce début janvier, un nouveau record impulsé par une forte hausse des tests chez les moins de 16 ans, communiqué de presse de la DREES. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.