Malgré ses trois injections de vaccin contre le coronavirus, Sabrina Perquis, ancienne candidate de Secret Story, n’aura pas été épargnée par la Covid-19. La jeune femme avait prévu de se faire opérer le 21 juillet dernier, afin de se faire retirer une tumeur au niveau de son thymus, un organe situé à l’arrière du sternum.

Très active sur le réseau social Instagram, la star de télé-réalité précisait les détails de son opération à venir à ses abonnés, lorsque son diagnostic est tombé : elle était bien positive à la Covid-19 et avait été contaminée par le variant Delta, souche indienne du coronavirus.

L’influenceuse contaminée malgré une vaccination

Dans un post Instagram daté du 18 mars dernier, Sabrina Perquis indique s’être fait vacciner contre la Covid-19 avec Pfizer.

Victime de la mucoviscidose, une maladie respiratoire, l’ancienne candidate est considérée comme vulnérable face à la Covid-19. Greffée des poumons, l’influenceuse s’est fait injecter trois doses de vaccin. Malgré cela, la quadragénaire s’est rapidement sentie mal, après une infection à la Covid-19.
Dans plusieurs extraits vidéos partagés sur son compte Instagram, la jeune femme indique avoir ressenti les symptômes “monter d’un coup” : “ce matin, je me suis réveillée avec de grosses brûlures à la trachée. J’ai vraiment super mal” s’inquiète Sabrina Perquis, qui souffre de fièvre et d’un mal respiratoire.

L’influenceuse indique être sous antibiotiques et placée sous le protocole “Covidom”, en tant que personne à risque. Ce système permet d’échanger à distance avec un médecin, quand le patient ne peut pas se déplacer.

Une infection réduite de 92% avec le vaccin Pfizer-BioNTech

Si la vaccination est le moyen le plus efficace pour faire face à la Covid-19, la contamination demeure possible, à l’image de Sabrina Perquis.

Une étude dévoilée en avril dernier dans la revue de The New England Journal of Medicine indique que deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech diminuent le risque d’infection de 92%. La charge virale serait d’ailleurs 2,8 à 4,5 fois moins importante chez les personnes vaccinées deux fois, par rapport à ceux ne l’étant pas. De plus, le vaccin réduit drastiquement le risque de contaminer les autres, après avoir contracté la maladie.
Les cas comme celui de Sabrina Perquis demeurent donc extrêmement rares. La mucoviscidose, considérée comme une comorbidité, pourrait potentiellement avoir influencé la sévérité des symptômes ressentis par l’ancienne candidate de Secret Story.

Coronavirus : une troisième dose de vaccin parfois nécessaire

Il suffit d’une dose de vaccin pour les personnes ayant contracté des anticorps face à la Covid-19. Si dans la majorité des cas, deux piqûres sont nécessaires, certaines personnes doivent s’astreindre à une troisième dose. C'est le cas des patients immunodéprimés, c'est-à-dire ceux dont le système immunitaire fait difficilement face aux agents pathogènes ou maladies, qui sont plus à risques face au coronavirus.

Il en est de même pour les personnes greffées ou transplantées, qui prennent un traitement immunosuppresseur, comme Sabrina Perquis, ayant reçu une greffe de poumons. Enfin, comme la chimiothérapie entraîne une baisse des défenses immunitaires, il est d'autant plus nécessaire de se faire vacciner à trois reprises.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Instagram de Sabrina Perquis : https://www.instagram.com/sabrinaperquis/?hl=fr

Photo d'illustration tirée de Femme Actuelle : https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/sabrina-perquis-de-secret-story-de-nouveau-hospitalisee-2106961

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.