Non, on ne respire pas de moisissure en portant un masque

Une personne disant travailler en chambre stérile assure que le masque conduit à "respirer des moisissures", et à avoir des champignons dans les poumons dans un commentaire posté sous une vidéo YouTube. Ses explications ont été reprises et partagées sur Facebook plus de 1000 fois. Or c’est faux ! Explication.
Non, on ne respire pas de moisissure en portant un masqueAdobe Stock

Un commentaire posté en commentaire d’une vidéo Youtube intitulé "Danger! Champignons et Covid 19" a fait sensation. Un internaute qui assure avoir travaillé plus de 5 ans en chambre stérile pour fabriquer des médicaments et avoir reçu des formations sur l’équipement médical, met en garde contre les masques anti-coronavirus. Selon lui, les masques ont un effet statique qui captent les microbes. Il compare cette capacité à celle des "lingettes swiffer qui attirent la poussière". Ainsi, il assure que le port du masque fait respirer de la moisissure et favorise le développement d’une infection fongique au niveau des poumons.

Il explique dans son long message : "le fait de porter un masque rend malade, tout comme le fait de mettre son lit dans une pièce humide et pleine de moisissures. En quelques semaines, vous allez faire de l'hyperventilation, vous allez tousser, mal de gorge, vous allez avoir d'énormes soucis de bronches, car vous allez développer un champignon interne dû à la respiration de la moisissure".

Ce message a eu un écho important auprès de certains internautes et surtout le mouvement anti-masque. Son témoignage a été partagé par de nombreux internautes dont l’avocat Carlo Alberto Brusa, fondateur de l’association Réaction-19, qui souhaite faire retirer l’obligation du port du masque.


Ces partages sur les réseaux sociaux ont attiré l’attention de l’AFP Factuel, le service de fact-checking de l’Agence France-Presse. Les experts interrogés par les journalistes ont démenti les écrits de l’internaute. Porter un masque ne conduit pas à “respirer de la moisissure”.

Masque et moisissure : le monde scientifique dément

Françoise Dromer, responsable de l'unité de Mycologie moléculaire et du Centre national de référence des Mycoses invasives et des antifongiques de l’Institut Pasteur, a confirmé à nos confrères : "Dans les conditions d’utilisation recommandées, il n’y a aucun moyen que des champignons se développent à l'intérieur d'un masque". Elle a ajouté "Pour qu’un masque moisisse, il faudrait le laisser, par exemple, humide dans une pièce pleine de moisissure, ou dans un compost, pendant des semaines. La moisissure serait alors visible, comme un citron qui pourrit dans le frigo".

Interrogée également par l’AFP, Florence Elias, professeure de physique à l'Université de Paris et chercheuse au laboratoire Matière et systèmes complexes reconnaît que les masques ont un effet électrostatique qui attire les aérosols, petites particules suspendues dans l’air. Mais c’est justement cette capacité qui "protège la personne qui porte le masque des champignons dans l’air". Elle ajoute : "On ne retrouve pas plus de microorganismes – des bactéries, des virus ou des champignons – sur le masque que ce qu’on aurait de toute façon inhalée".

Par ailleurs, Françoise Dromer précise : "les champignons et les bactéries sont deux catégories d’être vivants différentes qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Il n’y a aucune possibilité qu’un l’un se transforme en l’autre". Elle ajoute que les symptômes de l’infection fongique décrits dans le message ne sont pas spécifiques à cette maladie.

Les bons gestes à faire avec son masque

Le monde médical le rappelle depuis plusieurs mois maintenant : porter un masque permet protéger son entourage ainsi que soi-même d’une potentielle contamination au SARS-COV-2. Pour qu’il soit efficace, il est recommandé de le changer toutes les 4 heures ou dès qu’il est humide ou sali. Il faut également être correctement positionné. Il doit être enveloppant et passé sous le menton pour bien protéger la bouche et le nez.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Non, les masques ne font pas "respirer de la moisissure", AFP Factuel, 31 juillet 2020