Non le masque ne cause pas de saturation en oxygène, un médecin le prouve en direct

Face à la hausse de cas de COVID-19 dans son hôpital, un médecin a décidé de prouver que le port d’un masque anti-coronavirus ne provoquait pas de manque d’oxygène. Il s’est filmé en train de porter 6 masques sans aucun problème.

De nombreux réfractaires aux masques mettent en avant que cette protection anti-covid les empêchent de respirer. Certains assurent même que le masque provoque une diminution du taux d’oxygène dans le sang. Pour faire taire cette fausse idée, le Dr Maitiu O Tuathail a décidé de donner de sa personne. Il a enfilé 6 masques les uns sur les autres sans aucun problème.

Port du masque : une vidéo pour démentir les croyances

Après avoir entendu plusieurs patients lui dire qu’ils avaient lu sur les réseaux sociaux que le port du masque fait baisser leur taux d’oxygène, le médecin de Dublin a décidé de se battre contre cette idée reçue directement sur Twitter. L’ancien président de l’Association Irlandais des Médecins Généralistes (NAGP) a publié une petite vidéo de 70 secondes. 

Alors qu’il est attaché à un appareil capable de mesurer la saturation en oxygène, le docteur enfile un masque après masque, jusqu’à en avoir 6 en même temps devant la bouche. Le moniteur de la machine montre que le taux oscille pendant toute l’expérience entre 98% et 99%.

Il a écrit en légende de ce petit film publié le 14 juillet 2020 et présenté dans notre diaporama : “j'ai réussi à mettre six masques faciaux et cela n'a eu aucun effet sur mon niveau d'oxygène !”.

En effet, porter un masque ne présente pas de risque d’asphyxie ou pour la santé.. Les molécules de dioxyde de carbone sont minuscules et ne seront pas piégées par les matériaux respirants des masques faciaux, en particulier pendant des périodes relativement courtes comme les transports en commun ou les magasins. Au contraire, il vous protège d'une possible contamination par le SARS-COV-2.

Port du masque obligatoire : face aux hausses de cas

Le docteur est particulièrement inquiet de voir une partie de la population rechigner à porter un masque. Ses collègues et lui observent en ce moment une hausse de consultation pour suspicion de coronavirus pour la première fois depuis plusieurs semaines à Dublin.

"C'est un flux léger constant, mais cela augmente chaque jour de 8 à 10 puis à 12 cas ce vendredi où toute ma matinée était réservée aux patients présentant des symptômes de type COVID-19”, a-t-il expliqué à la presse irlandaise. “Cela fait vraiment penser au mois de mars. Le schéma était similaire. Nous avions vu une hausse du nombre de patients ayant besoin d’un test Covid-19”.

Il a partagé son inquiétude sur Twitter via une photo de son planning. Il réclame par ailleurs la mise en place d’un confinement de 15 jours pour les personnes arrivant dans le pays après un séjour à l’étranger. 

L’Irlande n’est pas le seul pays à craindre une seconde vague de l’épidémie de coronavirus. La France a aussi observé une hausse du nombre de contaminations dans plusieurs zones comme la Mayenne. Pour tenter d’éviter un reconfinement national, les autorités ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les espaces publics clos à compter du 1er aout 2020.

Que cela soit pour se protéger soi-même ou son entourage, il est important de porter un masque comme le rappelle le Dr Maitiu O Tuathail et d'autres de ses collègues dans notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.