Machine à laver : le programme "Eco" pas assez chaud pour tuer les microbes

Le réglage "Eco" sur les machines à laver est bon pour l'environnement mais moins pour nous protéger des virus comme celui de la grippe, montre un rapport de l’Université de Aston en Angleterre.

Publicité

Privilégier le programme "Eco" quand vous lancez votre machine à laver ne serait pas forcément une bonne idée. Du moins pour votre santé. Selon un rapport sur l'hygiène domestique publié dans le Journal universitaire d'Aston (Angleterre), le 20 décembre 2018, un lavage à 30°C ne permet pas de tuer les virus mais contribue à leurs propagations avec à la clé davantage de risques de grippe par exemple. S'il est bon de devoir protéger l'environnement, il ne faut pas tomber dans l'excès, explique le Professeur Anthony Hilton, principal auteur de la publication : "Le lavage du linge à basse température permet d'économiser de l'énergie mais est également associé à une efficacité moindre en matière d'hygiène. Une telle confusion pourrait conduire un individu à contracter la grippe et cela peut être fatal." Il faut, selon lui, apprendre à mieux se protéger des virus - dont celui de la grippe fait des morts chaque année - tout en réussissant à réduire la consommation d'énergie.

Publicité
Publicité

Le mieux : laver à 60 degrés

Contre les microbes, les autorités de santé britanniques recommandent des lavages à 60 degrés car si de nombreux germes peuvent y survivre, ils ne résistent généralement pas à l'association de cette forte température avec des détergents comme les lessives. Un lavage à 40 degés est aussi acceptable à condition d'utiliser des produits à base d'agents blanchissants. Sans oublier ensuite de passer les vêtements au sèche-linge et de les repasser ce qui ne fera qu'éliminer davantage les microbes... exposés aux fortes chaleurs de ces soins.

Le rapport a également souligné que :

  • Les mains et les surfaces contribuent à la propagation des infections respiratoires, en particulier des rhumes, mais aussi de la grippe, et qu'une bonne hygiène respiratoire peut limiter la propagation.
  • Une grande partie des infections intestinales et respiratoires qui circulent dans la communauté sont d'origine virale. Comme les antibiotiques ne permettent pas de traiter les infections virales, la prévention par l’hygiène est primordiale.

Au 24 décembre 2018, l'activité de la grippe reste faible en France. Une légère augmentation a été observée durant la semaine du 10 au 16 décembre mais encore loin d'une activité épidémique. La majorité des virus circulant étant de type A.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X