Déconfinement : l'attestation pour vous déplacer à plus de 100 km

Ecouter l'article :

À l'heure de déconfinement, les restrictions s'assouplissent. Attention, si vous êtes libre de sortir à votre guise, vous avez encore besoin d'une attestation lorsque vous voulez vous déplacer à plus de 100 km de votre département. Voici comment la télécharger.
Déconfinement : l'attestation pour vous déplacer à plus de 100 kmIstock

Le ministère de l'Intérieur vient de partager la nouvelle "déclaration de déplacement en dehors de son département et à plus de 100 km de sa résidence". En effet, le gouvernement est unanime : si le déconfinement vous permet désormais de sortir de chez vous à votre guise, les déplacements à plus de 100 km de votre résidence nécessitent une nouvelle attestation.

"Cette limite ne s'applique que si on quitte son département de résidence. Parcourir plus de 100 km au sein de son département de résidence reste possible", avait précisé Christophe Castaner.

Pour contrôler cette nouvelle règle des 100 km, une "déclaration de déplacement en dehors de son département et à plus de 100 km de sa résidence" a été publiée lundi soir par le ministère de l'Intérieur sur son site internet. Vous pouvez la télécharger via ce lien, avec votre smarphone, pour une version numérique.

Si vous préférez une version PDF que vous pourrez imprimer, cliquez sur ce lien.

Photo : attestation de déplacement à plus de 100 km

Photo : attestation de déplacement à plus de 100 km© Service de presse

Dans quels cas peut-on se déplacer à plus de 100 km ?

Attention, l'attestation accessible via le site du ministère de l'Intérieur en format papier ou numérique n'est pas un "laissez-passer" permettant de se déplacer comme bon vous semble. Seulement sept motifs de déplacements sont autorisés "en dehors de son département" et "à plus de 100 km de sa résidence". On mentionne :

  • les motifs professionnels ;
  • le besoin d'emmener ses enfants à l'école, pour se rendre à un examen ou un concours ;
  • les consultations de santé et soins spécialisés ;
  • le motif familial impérieux, l'assistance des personnes vulnérables et la garde d'enfants ;
  • les déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire ;
  • les déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire ;
  • les déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Au-delà de ces motifs, les trajets de plus de 100 km ne sont pas autorisés. Pour les 7 motifs autorisés, vous devez être en possession de l'attestation, d'un justificatif de domicile de moins d'un an et d'un document justifiant le motif du déplacement.

Des "contrôles seront organisés dans les gares, les aérogares ou sur certains tronçons d'autoroutes et de routes à grande circulation. Ils pourront l'être aussi à l'arrivée des destinations touristiques", prévient le ministre de l'Intérieur.

Les contrevenants seront sanctionnés par une amende de 135 euros "susceptible d'augmenter en cas de récidive", avait ajouté Christophe Castaner.

"Nous comptons sur le civisme et la responsabilité des Français".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.