Covid : ces departements ou le virus est toujours virulent

Le SARS-CoV 2 et ses variants desserrent un peu leur emprise sur l’Hexagone. Selon les chiffres des autorités, repris par le site CovidTracker, on enregistrait 5 826 cas positifs à la covid-19 le 26 septembre 2021. Cela représente une baisse de 24% par rapport à la semaine précédente. 

Le taux d’incidence moyen national s’est abaissé à 61 par semaine pour 100 000 habitants. Ainsi, l’Hexagone s’approche petit à petit de la barre du seuil d’alerte fixé à 50 cas positifs à la covid-19 pour 100 000 habitants. Toutefois, le virus circule toujours rapidement dans plusieurs départements comme vous pouvez le constater dans notre diaporama.

COVID-19 : des indicateurs sanitaires encourageants

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus et hospitalisées atteint dimanche 7994 personnes, selon les données de Santé Publique France publiée le 26 septembre 2021. Si cela représente une hausse de 14 patients par rapport à la veille, le chiffre reste toutefois largement inférieur aux indicateurs des dernières semaines. On comptait, en effet, 8887 patients hospitalisés 7 jours plus tôt ou encore près de 11 000 au début du mois de septembre. 

Les services de réanimation ont pris en charge 35 nouveaux patients, dimanche. Ils soignent actuellement 1577 patients, contre 1832 une semaine plus tôt. On a par ailleurs déploré 14 décès au cours dès 24 heures précédentes. 

La campagne de vaccination contre l’épidémie de covid-19 se poursuit également en France. Plus de 50,3 millions de personnes ont reçu au moins une injection

(soit 74,7% de la population totale). 48 268 589 individus ont pour leur part complété leur schéma vaccinal. Ainsi, 71,6% de la population est désormais protégée contre les formes graves de la maladie. 

Le pass sanitaire après le 15 novembre ?

Bien que les indicateurs sanitaires ne soient plus aussi inquiétants que cet été, le gouvernement envisage de prolonger le pass sanitaireau-delà du 15 novembre. Une des pistes de réflexion est d'adapter le dispositif localement en fonction des taux d’incidence et du pourcentage de population vaccinée.

“À court terme, la situation sanitaire s’améliore, on va pouvoir alléger le dispositif, et l’on peut imaginer que l’approche territoriale est la bonne, comme pour le port du masque dans les écoles”, a expliqué Roland Lescure, député LREM des Français d’Amérique du Nord et porte-parole du parti présidentiel. “Pour autant, ce n’est pas parce que cette arme contre la Covid-19 devient moins utile qu’il ne faut pas la garder à la ceinture”, conclut-il.

Sources

covid tracker consulté le 27 septembre

chiffres de santé publique france du 26 septembre

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.