Si vous êtes vaccinés contre la covid-19, vous avez semble-t-il également moins de risque d’attraper un rhume. Selon un article de chercheurs de Northwestern Medicine dans la revue scientifique Journal of Clinical Investigation le 15 octobre 2021, les vaccins contre les coronavirus ainsi que les infections antérieures peuvent fournir une large immunité contre d'autres coronavirus similaires.

Des vaccins efficaces sur plusieurs coronavirus

Si nous le surnommons couramment coronavirus, le SARS CoV 2 est loin d’être le seul. Il existe, en effet, 3 “familles” de coronavirus :

  • Le sarbecovirus dont provient le responsable de la covid-19 ainsi que le SARS-CoV-1 (responsable de l'épidémie de 2003 du syndrome respiratoire aigu sévère ; SRAS).
  • L’embecovirus qui comprend l’OC43, souvent à l’origine du rhume.
  • Le merbecovirus, qui est le virus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

"Jusqu'à notre étude, ce qui n'était pas clair, c'est que si vous êtes exposé à un coronavirus, pourriez-vous bénéficier d'une protection croisée contre d'autres coronavirus ? Et nous avons montré que c'était le cas", explique Pablo Penaloza-MacMaster, auteur principal de l'étude et professeur adjoint de microbiologie-immunologie à la Feinberg School of Medicine de Northwestern University.

En étudiant du plasma humain ayant été vacciné contre le SRAS-CoV-2, les chercheurs ont remarqué qu’il avait produit des anticorps qui réagissent également contre le SRAS-CoV-1 et le coronavirus du rhume (OC43). Par ailleurs, des souris vaccinées contre le SRAS-CoV-1 avaient une réponse immunitaire, qui les protégeaient de l'exposition intranasale à la covid-19. Les données recueillies montrent également que les infections à coronavirus antérieurs réduisent les risques de contracter une autre maladie issue d'un virus de la même famille.

De plus, d’autres rongeurs qui avaient pour leur part reçu des doses COVID-19, parvenaient également à se défendre face au rhume quand elles étaient exposées au coronavirus responsable (OC43). Toutefois, leur immunité était beaucoup moins robuste. La raison, expliquent les scientifiques, est que le SARS-CoV-1 et le SARS-CoV-2 sont génétiquement proches - comme des cousins - tandis que le coronavirus du rhume est plus différent du SARS-CoV-2.

"Tant que les coronavirus sont similaires à plus de 70%, les souris étaient protégées”, ajoute l’expert. Par contre, il remarque "si elles étaient à d’autres familles de coronavirus, les vaccins semblent moins efficaces".

Bientôt un vaccin contre les coronavirus universels ?

Compte tenu de la différence entre chaque famille de coronavirus, il est peu probable pour les auteurs de l'étude que l’on puisse mettre au point un vaccin universel. Par contre, les chercheurs pensent qu’il serait intéressant de travailler sur le développement d’un vaccin pour chaque famille de coronavirus (Sarbecovirus, Embecovirus et Merbecovirus).

"Notre étude nous aide à réévaluer le concept d'un vaccin universel contre le coronavirus", a expliqué le professeur Pablo Penaloza-MacMaster. "Il est probable qu'il n'y en ait pas, mais nous pourrions nous retrouver avec un vaccin générique pour chacune des principales familles de coronavirus, par exemple, un vaccin universel Sarbecovirus pour le SRAS-CoV-1, le SARS-CoV-2 et d'autres liés au SRAS coronavirus, ou un Embecovirus universel pour HCoV-OC43 et HKU1 qui provoquent des rhumes."

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

https://news.northwestern.edu/stories/2021/10/one-coronavirus-vaccine-may-protect-against-other-coronaviruses/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.