Alors qu’une amélioration de la situation est observée en France concernant la contamination aux différents virus du Covid-19, de nombreux cas sont détectés chaque jour à travers le monde, dont plus de 20 000 chaque jour rien que dans l’Hexagone. Les chercheurs du monde entier continuent de se mobiliser, pour tenter d’en savoir davantage sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences au fil du temps. Aussi, une nouvelle étude, récemment publiée dans la revue spécialisée Nature Medicine, a fait état de surprenantes révélations.

Plus de 5 millions de données médicales analysées

En se basant sur les analyses et données médicales recueillies par le Département américains des anciens combattants, des chercheurs se sont particulièrement intéressés aux cas de réinfections au SARS-CoV-2. L’administration gouvernementale du Département des vétérans américains, ayant centralisé les recherches, constitue le plus vaste système de soins de santé intégré à l’échelle nationale des Etats-Unis. Et ce n’est pas peu dire puisque 5 819 264 millions de dossiers ont été intégrés à ces vastes et conséquents travaux de recherche médicale et scientifique.

Ces observations, réalisées entre le mois de mars 2020 et le mois d’avril 2022, ont portées sur les données de 443 588 personnes ayant été infectées une première fois par l’un des virus du Covid-19, celles de plus de 40 947 personnes concernées par une réinfection et celles de 5 334 729 personnes n’ayant pas subi d’infection au coronavirus.

« Pour mieux comprendre si la réinfection ajoute un risque, nous avons d'abord effectué des analyses pour examiner les risques de mortalité toutes causes confondues, d'hospitalisation et un ensemble de résultats prédéfinis chez les personnes qui ont eu une réinfection par rapport à celles qui n'ont pas de réinfection », ont indiqué les chercheurs à l’origine de cette étude de grande ampleur.

Les réinfections observées de très près

Les témoins ayant été contaminés plusieurs fois par le SARS-CoV-2 ont été analysés jusqu’à 180 jours après la réinfection. Ainsi, les chercheurs ont pu constater que « les risques de développer des problèmes de santé étaient les plus faibles chez les personnes atteintes d'une infection, mais augmentaient chez les personnes ayant deux infections et étaient les plus élevées chez les personnes ayant trois infections ou plus ».

Pour rappel, en France, les cas de réinfections représentaient il y a encore quelques mois pas moins de 5 % des cas de covid confirmés. La cause potentielle de ces infections répétées ? L’atténuation de la réponse immunitaire à la suite d’une première infection ou dans le cas d’une dose de vaccin insuffisante (en raison d’un schéma vaccinal incomplet) constitue l’une des réponses données par l’institut Santé publique France.

Un risque augmenté de développer différents troubles

En clair, plus le Covid-19 croise notre route, plus on augmente le risque de développer divers troubles et affections mettant la santé à mal. Mais de quels problèmes de santé parle-t-on réellement ? « Par rapport à l'absence de réinfection, la réinfection a contribué à des risques supplémentaires de décès, d'hospitalisation et de séquelles, notamment pulmonaires, troubles cardiovasculaires, hématologiques, diabétiques, gastro-intestinaux, rénaux, de santé mentale, musculo-squelettiques et neurologiques », ont expliqué les auteurs de l’étude.

Sources

https://www.nature.com/articles/s41591-022-02051-3

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.