COVID-19 : les enfants infectés ont peu de chance de mourir

Selon une étude américaine, les enfants qui ont contracté le coronavirus ont peu de chance de développer une forme sévère de la maladie. Leurs risques d'en mourir seraient donc plus bien minces.
COVID-19 : les enfants infectés ont peu de chance de mourir Istock

Une étude réalisée par le Center for Disease Control and Prevention (CDC) a démontré que les enfants infectés par la COVID-19 ont très peu de chances de mourir. Seulement 51 décès ont été répertoriés aux États-Unis.

Coronavirus chez les enfants : un taux de mortalité de 0,018%

Les États-Unis ont enregistré environ 277 285 contaminations au coronavirus chez les enfants âgés de 5 à 17 ans. Mais ce nombre interroge les experts. Parmi ces cas, combien d'enfants sont morts ?

D'après les scientifiques du "Center for Disease Control and Prevention", le taux de létalité chez les enfants était très faible (environ 0,018 %) entre le 1 ᵉʳ mars et le 19 septembre 2020.

Le calcul a été réalisé en prenant en compte les enfants scolarisés aux États-Unis. Pour rappel, les enfants âgés de moins de 10 ans peuvent transmettre le SARS-CoV-2 en milieu scolaire.

Les experts ont aussi remarqué que, chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans, la transmission du virus était deux fois plus élevée que chez des enfants âgés de 5 à 11 ans.

Cette étude montre également que le pourcentage de tests positifs chez les enfants variait avec le temps et en fonction des états du pays.

Selon d'autres travaux de la CDC, le taux de létalité est très différent en fonction des tranches d’âges :

  • pour ceux âgés de 0 à 19 ans, le taux était de 0,003 % ;
  • pour ceux âgés de 20 à 49 ans, le taux était de 0,02 % ;
  • pour les 70 ans et plus, le taux était de 5,4 %.

Pour conclure, ces nouveaux chiffres confirment que la létalité réelle du coronavirus est extrêmement faible dans cette tranche d'âge par rapport aux adultes et surtout aux plus âgés.

COVID-19 : une minorité fortement touchée

Grâce à ces recherches, les experts ont confirmé que les minorités les plus touchées dans le pays étaient :

  • à 42 % des enfants hispaniques ;
  • à 32 % des enfants blancs ;
  • à 17 % des enfants noirs.

En outre, sur les 277 000 cas, 3 240 ont été hospitalisés, 404 admis en soins intensifs, et 51 sont morts.

Enfants : 44 % de risques en moins d'être contaminés que les adultes

De nombreuses études ont montré que les enfants étaient peu sensibles à une infection au COVID-19. Néanmoins, ils ne sont pas mieux immunisés que les adultes.

Selon des chercheurs du Royaume-Uni, 1% des enfants sont morts des suites du coronavirus. Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont étudié 651 patients âgés de moins de 19 ans admis dans des hôpitaux en Angleterre, en Écosse et au Pays de Galle. Environ 18% d’entre eux ont eu recours à des soins intensifs.

Parmi ces jeunes, 6 sont décédés. Ces derniers possédaient déjà des problèmes de santé en plus du coronavirus. Ces enfants sont donc plus vulnérables et, par conséquent, ils doivent prendre plus de précautions.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.