Covid-19 : le pouvoir de certaines epices

Les épices n'ont pas fini de nous surprendre. En plus de nous préserver des maladies cardiovasculaires et de certaines inflammations, elles pourraient également constituer une arme contre la Covid-19

C'est en tout cas le constat des chercheurs de l’Institut indien de technologie. À travers une nouvelle étude, ils ont découvert que certaines épices utilisées en cuisine étaient capables de bloquer l’activité des composants du coronavirus responsables de sa reproduction et de son introduction dans l’organisme humain.

Les scientifiques ont analysé 30 molécules d'épices sélectionnées : ils ont constaté que toutes les molécules se lient activement avec le SRAS-CoV-2. Or, l'une d'entre elles dénote et aurait l'affinité de liaison la plus élevée. "En outre, l'étude démontre aussi qu'elle serait plus efficace que les médicaments actuellement utilisés", estiment les scientifiques.

De nombreux autres experts ont déjà vanté les pouvoirs anti-inflammatoires de certaines épices pour lutter contre les infections. On les passe en revue dans notre diaporama.

Les molécules d'épices sont antivirales, antifongiques et antimicrobiennes

Ce n'est pas la première fois que des scientifiques vantent les effets anti-inflammatoires des épices. Selon une précédente publication du Journal of Nutrition, les arômes contribueraient à réduire l’inflammation dans l'organisme.

Elles figurent parmi les aliments anti-inflammatoires, ce qui leur permet de prévenir certaines maladies chroniques comme le diabète, l'obésité et les troubles cardiovasculaires. Elles luttent également contre les signes des pathologies inflammatoires du côlon, des articulations comme l'arthrose, ainsi que du psoriasis ou de l'endométriose.

Les épices pour lutter contre la Covid-19

Leurs pouvoirs ne s'arrêtent visiblement pas en si bon chemin : la consommation régulière d'épice semble également améliorer notre capacité à lutter contre la Covid-19. 

"La liaison de petites molécules [d'épices, ndlr] potentielles à ces protéines peut inhiber la réplication et la transcription du virus. Les molécules d'épices utilisées dans nos aliments ont des propriétés antivirales, antifongiques et antimicrobiennes. Comme les molécules d'épices sont consommées dans l'alimentation, ses propriétés antivirales contre le SRAS-CoV-2 en bénéficieront de manière significative", expliquent les chercheurs de l’Institut indien de technologie.

Faites défiler notre diaporama et découvrez les épices anti-inflammatoires.

Attention, si des experts ont mis en avant leur pouvoir de certaines épices contre le coronavirus, elles ne peuvent en aucun cas substituer les gestes barrières pour vous prémunir. Vous pouvez vous régaler avec ces épices mais n'oubliez pas pour autant de porter votre masque lors de vos sorties et de rester à un mètre cinquante des autres.

Le poivre noir pourrait réduire l'activité de la Covid-19

1/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

"Nous avons constaté que, bien que toutes les molécules se lient activement avec le SRAS-CoV-2, la pipérine a l'affinité de liaison la plus élevée parmi les 30 molécules criblées. En outre, l'étude comparative entre la pipérine et les médicaments actuellement utilisés montre que la pipérine est plus efficace", estiment les chercheurs de l’Institut indien de technologie.

À titre de précision, la pipérine est une substance contenue dans le poivre noir qui est responsable de son goût relevé et de son arôme. Elle serait donc capable de réduire l'activité de la Covid-19. Sachez aussi que la pipérine intervient dans plusieurs fonctions de l'organisme comme la digestion, le métabolisme, la thermogenèse et le système immunitaire.

Covid-19 : consommez du gingembre si vous avez perdu le goût

2/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

La nutritionniste Alexandra Retion nous conseille les épices comme le gingembre si nous sommes concernés par la perte du goût, après une infection à la Covid-19. Leur goût prononcé contribuera à éveiller un peu nos papilles.

"Le gingembre est également un bon allié dans la mesure où il renferme une quarantaine de molécules anti-inflammatoires, dont le gingérol, utile pour contrer la maladie d'Alzheimer", indique de son côté le docteur Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, au Parisien.

Perte de goût dû à la Covid : le piment peut vous aider

3/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

Ne craignez pas d'utiliser le piment de Cayenne pour assaisonner vos plats, si vous êtes infecté par le coronavirus et si vous avez perdu le goût et l'odorat. Si en temps normal, vous avez du mal à apprécier cette épice, elle veut vous aider à retrouver des sensations désormais, selon Alexandra Retion.

La cannelle stimule le système immunitaire

4/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

"La cannelle stabilise quant à elle la glycémie et le taux de cholestérol dans le sang. Elle stimule aussi les défenses immunitaires", soulève également le docteur Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, au Parisien.

Immunité : le pouvoir du cumin

5/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

Le cumin fait également partie des épices qui renforcent l'immunité.

Covid-19 : quid du curcuma ?

6/7
Covid-19 : le pouvoir de certaines épices

Le curcuma est également considéré comme une épice précieuse pour l'immunité.

En revanche, l'Anses nous a mis en garde face à cet arôme dernièrement. L'agence accuse le curcuma d'être susceptible de perturber les défenses naturelles de votre organisme. "Plusieurs plantes ont été identifiées comme présentant des effets contre-productifs dans la défense contre le coronavirus. Il s’agit des plantes contenant des dérivés de l’acide salicylique (analogues de l’aspirine), telles que le saule, la reine des prés, le bouleau, le peuplier, la verge d’or, les polygalas mais aussi des plantes contenant d’autres anti-inflammatoires végétaux, telles que l’harpagophytum, les échinacées, le curcuma, la griffe du chat (appelée aussi liane du Pérou), les plantes des genres Boswellia et Commiphora (connues pour leurs gommes-oléorésines", alertait l'Anses en avril 2020.

Vidéo - Epices : les contre-indications à connaître

7/7
 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

In silico investigation of spice molecules as potent inhibitor of SARS-CoV-2, Journal of Biomolecular Structure and Dynamics, 17 septembre 2020

"Manger épicé réduit le risque de maladies chroniques", Le parisien, 3 novembre 2020

Merci à Alexandra Retion, diététicienne et auteur de SOS Nutrition, éd. First

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.