Vous doutez encore de l’efficacité de la vaccination contre la Covid-19 ? Ces deux radiographies pourraient vous faire changer d’avis… Le Pr Faheem Younus, chef du département des maladies infectieuses à l'université du Maryland, a posté deux clichés sur Twitter, pour comparer l’état des poumons d’une personne vaccinée ayant contracté le coronavirus, avec celui d’une personne non vaccinée, elle aussi infectée.

Covid-19 : le vaccin protège bien contre les formes graves

Le résultat est sans appel : les poumons du patient ayant reçu le vaccin sont largement préservés. Sur l’image de droite, c’est-à-dire la radio du patient non-vacciné, on observe un grand nombre de taches blanches. Celles-ci correspondent à des nodules pulmonaires en verre dépoli, qui sont causés par une inflammation des poumons.

Au début de l'année, le Dr Brittany Bankhead-Kendall, professeur en chirurgie traumatologique à la Texas Tech Physicians General Surgery Clinic, avait également tiré la sonnette d'alarme : "les poumons des personnes ayant survécu à la Covid-19 sont dans un état bien pire que ceux de n'importe quel fumeur que nous ayons pu observer".

Pour rappel, la vaccination contre la Covid-19 n’empêche pas de contracter la maladie, ni même de développer quelques symptômes. Mais elle prévient les formes graves nécessitant une hospitalisation, ainsi que les décès. Ces deux radiographies montrent bien une efficacité en ce sens : les personnes infectées par le virus et qui ont reçu les injections sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de sérieuses lésions pulmonaires.

Les vaccins protègent un peu moins contre le variant Delta

Seul bémol : les scientifiques supposent que la proportion de personnes qui tombent gravement malades malgré une vaccination complète est un peu plus élevée avec le variant Delta qu'avec le variant Alpha. Or, la mutation indienne est désormais dominante en France.

D’après Thimotée Bruel, chercheur à l'Institut Pasteur, les vaccins sont en moyenne “4 à 5 fois moins efficaces contre le variant Delta”. Néanmoins, on peut relever des différences au sein même des produits, comme nous vous l'expliquions plus en détail dans un précédent article.

Variant Delta : les vaccins à ARNm, plus efficaces que les vaccins à adénovirus

Ainsi, les vaccins à ARNm, comme ceux des laboratoires Pfizer/BioNTech et Moderna, sont plus efficaces contre les variants que les vaccins à adénovirus. Une récente étude, pré-publiée sur bioRxiv, montre qu’ils restent susceptibles de générer une réponse suffisante contre toutes les souches du variant, trois mois après l’injection.

D’après deux autres études, menées en Grande-Bretagne, les sérums Pfizer/BioNTech et Moderna seraient efficaces à 80 % environ contre le variant Delta - tandis qu’ils sont efficaces à 95 % contre le coronavirus initial.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

https://www.oe24.at/coronavirus/fotos-zeigen-corona-lungen-von-geimpften-und-ungeimpften/485482542

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.07.19.452771v2 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.