Ecouter l'article :

Alors que nous arrivons bientôt aux deux millions de doses de vaccins administrées en France, les médecins traitants devraient pouvoir vacciner depuis leur cabinet d'ici la mi-février. Comme le rapporte Capital, si les livraisons du troisième vaccin autorisé en France, le vaccin AstraZeneca, respectent le calendrier fixé, les médecins traitants pourront à leur tour adminsitrer les doses de vaccins. "Une livraison plus importante est prévue pour le 17 février avec 700.000 doses, on pourra alors acter le passage en ville", a assuré le ministère de la Santé auprès de Capital.

Les vaccins AstraZeneca peuvent être conservés au réfrigirateur

C'est la première fois que cela se produirait en France depuis l'ouverture de la campagne vaccinale à la fin du mois de décembre. En effet, contrairement aux vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna, déjà disponibles, le vaccin d’AstraZeneca est un vaccin à base d’adénovirus qui n'utilise pas la technologie dite à ARN messager. Il peut donc être conservé beaucoup plus facilement que les deux autres, simplement au réfrigirateur. Les premiers vaccins Pfizer et Moderna devaient quant à eux être respectivement conservés à des températures comprises entre -60 et -80°C et -25 et -15°C dans des "super-congélateurs".

Livrées en France le vendredi 5 février, les 273.600 premières doses du vaccin élaboré par le laboratoire anglo-suédois en collaboration avec l’Université d’Oxford sont pour l’instant réservées à tous les soignants de moins de 65 ans, qu’ils aient des facteurs de risque ou non. La Haute Autorité de santé (HAS) avait en effet recommandé de ne pas administrer le vaccin d’AstraZeneca aux personnes de plus de 65 ans, considérant qu’il "manque des données" pour cette catégorie, pourtant la plus à risque. Le ministre Olivier Véran, médecin neurologue, a donc reçu sa première injection le 8 février.

Les médecins devraient vacciner dès le 17 février

Une seconde livraison de 304.800 doses est attendue cette semaine e t 700.000 autres devraient arriver le 17 février. C'est à ce moment que les médecins traitants devraient être autorisés à vacciner dans leur cabinet les personnes entre 50 et 64 ans avec comorbidités, avant une nouvelle étape ciblant tous les moins de 65 ans. Des discussions sont encore en cours pour que les pharmaciens et sages-femmes puissent eux aussi administrer les doses du vaccin d’AstraZeneca, conformément aux préconisations de la Haute autorité de santé. "Cela pourra se faire dès que les approvisionnements seront suffisants", assure le ministère.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Sources

Covid-19 : les médecins traitants vont bientôt pouvoir vacciner, Capital, 9 février 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.