Après le molnupiravir, la colchicine ou la plitidepsine... C'est désormais la clofazimine qui est désormais citée comme un médicament prometteur dans le traitement du corovirus. Selon une étude de chercheurs de l'institut de recherche Sanford Burnham Prebys Medical Discovery Institute, situé à La Jolla, aux États-Unis, ce médicament contre la lèpre découvert en 1954 serait efficace contre le virus. Leux travaux, publiés ce mardi 16 mars dans la revue Nature, indiquent que la clofazimine exerce un effet antiviral puissant contre le virus et prévient la réponse inflammatoire exagérée associée à la forme sévère.

Une charge virale abaissée ?

Comme le rapporte Santé Log, qui relaie l'étude, les scientifiques ont testé la clofazimine sur des hamsters infectés par le coronavirus et découvert que le médicament abaissait la charge virale dans leurs poumons, y compris en cas d’administration avant l'infection. Le médicament réduirait également les lésions pulmonaires et empêcherait la "tempête de cytokines", c'est-à-dire la réponse inflammatoire excessive de l'organisme face au virus. "Les animaux traités avec la clofazimine présentent moins de lésions pulmonaires, une charge virale plus faible, en particulier lorsqu'ils ont reçu le médicament avant l'infection", assure Ren Sun, professeur à l'Université de Hong Kong et à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA), et co-auteur de l’étude.

En pratique, la clofazimine stoppe l'infection de deux façons : en bloquant l’entrée du virus dans les cellules et en perturbant la réplication de l'ARN. La clofazimine a des effets à la fois antimicrobiens et anti-inflammatoires et fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'OMS. Cela en ferait "un candidat idéal pour un traitement de la Covid-19". "Le médicament est sûr, abordable, facile à fabriquer, facile à prendre sous forme de pilule et peut être distribué facilement dans le monde entier", assure en effet le co-auteur principal, le Dr Sumit Chanda, professeur d'immunité et de pathogenèse au Sanford Burnham Prebys.

Un essai clinique de phase 2 vient de démarrer

Après ces résultats concluants, un essai clinique de phase 2 évaluant la clofazimine en association avec l'interféron bêta-1b dans le traitement de la Covid-19 vient de démarrer à l'Université de Hong Kong. Le médicament va aussi être prochainement testée en monothérapie.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Clofazimine broadly inhibits coronaviruses including SARS-CoV-2, Nature, 16 mars 2021. 

COVID-19 : Les promesses d’un « vieux » médicament de la lèpre, Santé Log, 18 mars 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.