Coronavirus : les moustiques peuvent-ils vous contaminer ?

Ecouter l'article :

La récente hausse des températures s’est accompagnée de son lot de moustiques. Mais ces derniers peuvent-ils faciliter la propagation du coronavirus ? Medisite fait le point.
Coronavirus : les moustiques peuvent-ils vous contaminer ? Istock

Les beaux jours sont de retour, pour notre plus grand bonheur… Et celui des moustiques ! Il n’est déjà plus rare d’en voir voleter en ville comme à la campagne, et de les voir se poser négligemment sur notre bras ou notre jambe pour se nourrir. Un phénomène qui n’est pas sans soulever une petite question en cette période de pandémie : le coronavirus peut-il se transmettre par les piqûres de moustique ?

Le virus se transmet par les postillons, et non le sang

Que les entomophobes se rassurent : non, les moustiques ne peuvent pas véhiculer le Covid-19. Il s’agit en effet d’un virus respiratoire, qui se transmet par les gouttelettes de salive, et non par le sang. Le ministère de la Santé l’a d’ailleurs rappelé dans un tweet, le 8 mars dernier, rompant ainsi le cou à cette “fake news” qui avait commencé à circuler.

“Non, le #COVID19 ne peut pas être transmis par les piqûres de moustiques. C’est un virus respiratoire, la maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux) et par le contact de mains non lavées”, indiquait le gouvernement.

Le coronavirus ne survit pas à la digestion du moustique

Des entomologistes de l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID) ont expliqué plus précisément pourquoi le moustique ne pouvait pas transmettre le coronavirus, alors qu’il est vecteur d’autres maladies, dans un article publié le 9 mars.

“Les moustiques qui transmettent des pathogènes les ont préalablement ingéré via un repas de sang infecté. Mais pour que le cycle fonctionne, il faut que le virus ait la faculté de résister à la digestion dans l’estomac du moustique, pour pouvoir ensuite infecter ses cellules, atteindre ses glandes salivaires et s’y répliquer”.

Le moustique “digère tranquillement” le sang infecté

Les virus qu’il transmet actuellement (dengue, chikungunya, zika, malaria...) ont mis des centaines, voire des milliers d’années, à développer la capacité de “transiter par le moustique sans être détruits”. De nombreux virus en sont tout simplement incapables.

En ce qui concerne le coronavirus SARS-CoV-2, le moustique va donc tout simplement le digérer, “comme il le fait pour tous les pathogènes non adaptés présents dans le sang qu’il consomme habituellement”.

Le moustique ne peut pas contracter le virus par voies respiratoires

Enfin, le Covid-19 ne semble pouvoir se transmettre qu’entre mammifères. Les experts estiment que la chauve-souris l’a d’abord transmis au pangolin, qui l’a ensuite transmis à l’homme, bien qu’il ne s’agisse encore que d’hypothèses. Désormais, la transmission du virus est interhumaine, et sa haute contagiosité a entraîné la pandémie à laquelle nous sommes confrontés.

Les entomologistes de l’EID expliquent que les moustiques ne peuvent pas contracter la maladie par voie respiratoire, d’une part parce qu’il faudrait des microgouttelettes extrêmement fines, “ainsi qu’une bonne dose de malchance”, pour qu’ils soient en mesure de les inhaler. D’autre part, car les moustiques ne sont tout simplement pas des mammifères : “le virus ne peut [donc] pas infecter leurs cellules respiratoires”.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Réponses à vos questions sur le COVID-19 par des médecins, Ministère des Solidarités et de la Santé. 

Coronavirus, le moustique ne le transmet pas !, EID Méditerranée, 9 mars 2020.