Ecouter l'article :

Misant sur l’immunité collective, l’Inde avait réussi l’exploit de diviser par dix le nombre de contaminations, passant de 100 000 en septembre 2020, à 14 000 à la mi-mars. Après une année 2021 paisible, un nouveau variant, appelé B.1.617 et surnommé plus simplement “variant indien”, aurait relancé l’épidémie, avec un pic à 273 000 cas de contaminations, dimanche dernier.

Le variant indien peut-il arriver sur le sol français ?

Face à ce risque sanitaire imminent, le Royaume-Uni a fermé les frontières de son pays aux voyageurs indiens, exception faite des résidents britanniques. Il est cependant un peu précipité de s’alarmer concernant l’arrivée de ce variant, estime le Dr Benjamin Davido, médecin infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches, dans les Hauts-de-Seine.

Interviewé par nos confrères de 20 minutes et l’Obs, le spécialiste semble rassurant : « tous les virus ne franchissent pas les frontières. Nous avons le variant britannique qui est très implanté et nous protège dans une certaine mesure des autres variants, avec lesquels il est comme en compétition ».

Le médecin explique qu’avec la variété de variants présents en Europe et en France, le risque que la mutation B.1.617 indienne prenne le dessus demeure très faible.

Le variant Indien semble “plus contagieux”

Bien que confiant sur la gestion de l’épidémie par les autorités sanitaires, le Dr Davido ignore encore le taux de létalité de ce variant venant du sous-continent. C’est ce que confirme Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne au quotidien : « Il a l’air d’être particulièrement contagieux, mais les études ne disent pas si sa forme est plus grave que les autres ».

La gestion sanitaire de l’Inde remise en question

Le variant Indien pourrait avoir pris de cours les autorités du pays, du fait de plusieurs facteurs, selon Shahid Jamil, virologue indien interviewé par AP (Associated Press). D’après le spécialiste, deux évènements sont à pointer du doigt : les récentes élections locales, accompagnées de grands rassemblements politiques, ainsi qu'un grand festival hindou au cours duquel des centaines de milliers de croyants se sont baignés dans le Gange.

Cette flambée des cas a poussé les autorités indiennes à prononcer un confinement d’une semaine à New Delhi, qui compte 20 millions d’habitants. Le pays est l’un des plus touchés par la Covid-19, avec 173 000 décès recensés, et 14 millions de cas.

Si les autorités de santé semblent rassurantes concernant la dangerosité de ce nouveau variant, un paramètre pourrait noircir le tableau : « Il se trouve que beaucoup de personnes en Inde qui avaient eu la Covid, l’ont attrapée à nouveau. L’une des mutations du virus a donc l’air de résister et peut laisser craindre un risque d’échappement immunitaire » souligne Benjamin Davido.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Site internet 20 minutes : Coronavirus : Le variant indien doit être « surveillé » 19 avril 2021.   Associated Press (AP) : India’s biggest cities shut down as new virus cases hit 200K 15 avril 2021.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.