Les personnes qui ont déjà attrapé le coronavirus doivent-elles être vaccinées ? Selon la Haute autorité de santé, il n'est pas nécessaire de "vacciner systématiquement" les personnes ayant déjà été contaminées par le virus, mais rien ne s'y oppose médicalement si elles le souhaitent. Une précision faite à la suite des recommandations de la HAS le 30 novembre dernier pour la future campagne de vaccination contre le Covid-19.

Selon l’organisme, le "constat scientifique" est "qu’à ce jour les données ne permettent pas de savoir s’il y a un bénéfice à vacciner les personnes qui ont déjà été infectées par le SARS-CoV-2". En conséquence, elle "estime à ce stade qu'il n'y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19", dans un avis consulté par l'AFP samedi 19 décembre, et relayé par franceinfo.

Pas "d'effet indésirable grave" en cas de vaccin

D'un autre côté, la HAS remarque l'absence "d'effet indésirable grave particulier", lorsqu'une personne ayant eu le Covid-19 se fait vacciner. Elle en conclut donc que rien ne s'oppose à une telle vaccination, si une personne contaminée le souhaite, "à l'issue d'une décision partagée avec le médecin".

Les personnes ayant déjà eu le coronavirus ne sont donc pas jugées prioritaires par la Haute autorité de santé. La HAS a ainsi confirmé sa recommandation de vacciner en priorité les personnes âgées dépendantes en Ehpad et les résidents âgés en établissement collectif.

Protégés par l'immunité ?

On sait par ailleurs que les ex-malades doivent avoir acquis naturellement uneimmunité contre le virus, même si sa durée reste incertaine. Comme le rapporte Libération, puisqu'on ne compte aujourd’hui qu’une dizaine de cas de réinfections "dûment documentés" par des études scientifiques selon la HAS, on peut supposer que l’immunité fonctionne efficacement pour la majorité des anciens malades. Les premières vaccinations contre le Covid-19 interviendront "dès la dernière semaine de décembre", mais pas avant "la fin du printemps" pour la population non prioritaire, a précisé le Premier ministre Jean Castex.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.