Coronavirus : désinfecter les rues à la Javel, fausse bonne idée ?

En sortant, vous croiserez peut-être des hommes en combinaison jaune déambulant dans les rues avec un Karcher. Et pour cause, plusieurs villes françaises ont décidé de désinfecter leurs rues à la javel pour lutter contre le coronavirus. Une nouvelle initiative qui fait débat. Est-elle sans risque ?
Coronavirus : désinfecter les rues à la Javel, fausse bonne idée ? Istock
Sommaire

Une mesure pour le moins inattendue fait débat actuellement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Alors que la France entière est confinée à cause de la pandémie, certaines villes ont décidé de désinfecter leurs espaces publics... à la javel ! Cette démarche, loin de faire l’unanimité, divise et comporterait des risques. Aucune recommandation officielle n’a été donnée en ce sens par les autorités sanitaires.

Si cette mesure concernait des villes chinoises, coréennes ou italiennes, plusieurs communes françaises emboîtent le pas. Parmi ces dernières, on retrouve entre autres Suresnes (Hauts-de-Seine), Cannes, Menton, Valencienne ou encore Nice (Alpes-Maritimes).

"Dans le cadre des mesures de précaution visant à réduire les risques de développement de l’épidémie du COVID-19 sur notre territoire, les services de la municipalité de Valenciennes en lien avec les équipes de Suez ont commencé, depuis ce lundi 30 mars, une opération de nettoyage à la javel de certains axes et lieux stratégiques de la ville", a communiqué la ville de Valencienne.

C'est ainsi que des hommes en combinaison jaune ont déambulé dans les rues de Valenciennes en répandant un produit à base de javel dilué aux Karcher. Or, cette mesure, est-elle efficace ? Est-elle sans risque ? Décryptage.

À Cannes, l'opération sera répétée tous les jours

À Cannes, l'opération sera répétée tous les jours dans "les lieux stratégiques", indique le maire de la commune, David Lisnard, sur RMC. Cela ne signifie pas uniquement nettoyer le mobilier urbain. "Toutes les rues de Cannes vont être désinfectées et il y aura un nouveau passage avant la levée du confinement".

Une initiative saluée par la virologue Christine Rouzioux, pour qui la désinfection des rues et installations urbaines à la javel constitue "un geste tout à fait intéressant", qui "rassure les gens [et] incite bien au lavage de main, [et] à faire attention".

Il est en effet probable que les poignées de portes, ascenseur et les portes d'immeubles soient vecteurs de transmission. La virologue souligne que le virus est sensible à la javel. Or, selon elle, on ne peut pas libérer des concentrations trop fortes "car sinon on abîme tout".

Désinfecter les rues à la javel : une mesure qualifiée d'être inefficace et dangereuse

La désinfection des rues à la javel n'a fait l'objet d'aucune recommandation officielle. À vrai dire, cette mesure a été qualifiée à maintes reprises d'être inefficace, voire dangereuse. Saisie par le ministère de la Santé, jeudi 26 mars, le Haut Conseil de la santé publique, une instance consultative, doit justement rendre dans les prochains jours un avis sur l’efficacité de ces initiatives.

De son côté, le territoire Marseille-Provence, qui regroupe 18 communes, explique que cette désinfection adoptée "est préventive et a vocation à compléter le respect des gestes barrière par l’ensemble de la population". Il soulève ne pas avoir reçu de consignes sanitaires, mais se tient prêt à adapter sa méthode en fonction de la réponse du Haut Conseil.

Selon l'UFC Que choisir ?, il n'y a aucun intérêt scientifique à instaurer ces désinfections. Le professeur Didier Pittet, médecin épidémiologiste et infectiologue aux hôpitaux universitaires de Genève, semble du même avis. En outre, la Direction générale de la Santé n'encourage pas non plus cette mesure. Explications pages suivantes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Coronavirus : pourquoi la désinfection des rues fait-elle débat ?, Franceinfo, 31 mars 2020

Indoor Illumination of Terpenes and Bleach Emissions Leads to Particle Formation and Growth, ACS Publication, 2019

Does disinfecting surfaces really prevent the spread of coronavirus?, Sciences, 12 mars 2020

Désinfecter les rues à l'eau de javel diluée? "Ça n'a aucun intérêt et il y aura des effets secondaires sur la santé", affirme un infectiologue sur RMC