"Brouillard cérébral" : un symptôme à long terme du Covid-19

Outre la fièvre, les maux de tête et la fatigue, le Covid-19 pourrait également entraîner un étrange "brouillard mental". Ce syndrome peu connu se traduirait par de nombreux désagréments. Explications.
Istock

La semaine dernière, les "Centres pour le contrôle et la prévention des maladies" ont mis à jour la liste des effets persistants du Covid-19. Ils y ont ajouté un symptôme encore peu connu du grand public : le “brouillard cérébral”. Mais de quoi s’agit-il ? On fait le point.

“Un signal d’alarme du cerveau”

C'est une mauvaise nouvelle. Selon les CDC, un nouveau symptôme désagréable pourrait persister suite à une infection au coronavirus.

Il s'agit du “brain fog” (brouillard cérébral ou mental en Français), qui affecterait le cerveau. Et même si ce terme n'est pas clairement défini, car nouveau, on peut le comparer à un “signal d’alarme du cerveau", indiquant que son équilibre a été perturbé.

Cette fatigue intellectuelle se traduit par un sentiment de confusion, de manque de clarté mentale et de concentration que l'on peut parfois ressentir.

Des pertes de mémoires, des sautes d'humeur ou encore un manque de motivation peuvent également survenir.

Ces désagréments du Covid long peuvent ne durer que quelques minutes, mais il arrive qu'ils persistent durant des semaines.

"Brouillard mental" : les témoignages se multiplient

Sur Twitter de nombreux internautes témoignent de ce symptôme méconnu, et pourtant bien réel :

"Le brouillard mental s'est progressivement dissipé. Je trouve mes mots, je fais des phrases complètes, j'ai juste parfois des pertes d'équilibre quand j'ai les yeux fermés ou alors je me cogne comme si j'appréhende mal l'espace (un mur, une fenêtre ouverte..), raconte une jeune femme de 25 ans.

"Le brouillard mental m'empêche de dormir", relate un autre.

"Les séquelles de ce virus sont très handicapantes : essoufflement, grande fatigue, cerveau dans le brouillard. Je ne vous souhaite pas d'être touché par la Covid-19", résume une autre internaute.

Confusion, pertes de mémoire... Plusieurs études abordent le sujet

Un rapport publié par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis a notamment révélé que près de 35% des répondants à l'enquête (qui avaient reçu un résultat de test de coronavirus positif et qui étaient symptomatiques) n'étaient pas revenus à leur état de santé "habituel".

Une autre étude récente, qui n'a pas encore été examinée par des pairs, a analysé les données de 4182 cas de Covid-19 qui ont enregistré leurs symptômes dans une application appelée "Covid Symptom Study".

Parmi ces cas enregistrés, 13,3% présentaient des symptômes durant plus de 28 jours, 4,5% signalaient des effets pendant plus de huit semaines et 2,3% présentaient des symptômes durant plus de 12 semaines.

Le Dr Robert Stevens, professeur d'anesthésiologie et de médecine de soins intensifs à la Johns Hopkins University School of Medicine de Baltimore - qui a suivi des patients infectés durant plusieurs mois - a confirmé ces "atteintes neurologiques".

"Une proportion importante de patients présentait une gamme de signes neurologiques différents (...)", a-t-il déploré.

10 ans de vieillissement cérébral

Malheureusement, d'après des travaux menés par Adam Hampshire, médecin à l’Imperial College de Londres, ce déclin cognitif équivaudrait à 10 ans de vieillissement cérébral et pourrait même faire baisser le QI de 8,5 points.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.