Michel Cymes, atteint de trouble de la concentration et d’hyperactivité

Interviewé récemment, Michel Cymes a fait une révélation pour le moins inattendue. Le médecin préféré des Français dévoile être atteint d’un trouble de la concentration et d’hyperactivité. Il souffre visiblement depuis plusieurs années…

Michel Cymes a fait la Une de Télé 7 Jours, le 21 octobre dernier. Et pour cause, l’animateur et médecin a révélé souffrir d’un trouble qui l’empêche de se concentrer depuis des années. Un pédopsychiatre et proche du médecin star lui a en effet, diagnostiqué un TDAH (Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité). Il s’agit d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité.

Le trouble déficit de l'attention et l’hyperactivité sont des troubles neurodéveloppementaux, qui répondent à un diagnostic médical. Ils se caractérisent par des signes d'inattention, d'impulsivité et d'hyperactivité.

En effet, si Michel Cymes est à la tête de nombreuses émissions, il a toujours rencontré des problèmes de concentration. Et c’est ce qu’il confie dans les colonnes de l’hebdomadaire télé.

"Ce qui m’a permis de comprendre les difficultés que j’ai eues à mener mes études"

"Grâce à mes études qui ont duré un certain temps, je me suis constitué une sorte de bibliothèque dans mon cerveau, où je viens puiser", confie Michel Cymes avant d’ajouter qu’il a tendance à s’ennuyer très vite.

"J’ai un ami pédopsychiatre qui m’a diagnostiqué un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité, poursuit l’animateur et acolyte d’Adriana Karembeu. Ce qui m’a permis de comprendre les difficultés que j’ai eues à mener mes études. Je sais désormais que j’ai une capacité de concentration ultra limitée dans le temps".

"Je regrette de ne pas avoir 52 ans"

Heureusement, Michel Cymes semble parvenir à s’améliorer au fil du temps et lutter contre les effets de son trouble.

Désormais, il parvient à rester concentrer jusqu’à 45 minutes en réunion. Le médecin espère ainsi pouvoir "prolonger ses capacités cognitives et physiques encore une vingtaine d’années".

"J’ai 62 ans et c’est la première année où je commence à me dire cela aurait été bien que tout ce qui m’arrive aujourd’hui ait commencé dix ans plus tôt, poursuit-il. J’ai tellement d’envies, de trucs que je voudrais tenter que je regrette de ne pas avoir 52 ans".

2 à 4 % des adultes touchés par les TDAH

En France, les TDAH affectent 3,5 % de la population (adultes et enfants). En outre, ils touchent 2 à 4 % des adultes Ce trouble peut constituer un réel handicap pour les patients. Fréquemment, les premiers signes se manifestent durant la petite enfance.

"Les parents remarquent un excès d’agitation dès l’âge de la marche, ou en sont alertés dès l’entrée en collectivité. Dès l’entrée en primaire, les exigences scolaires se font croissantes : le trouble entraîne des difficultés d’apprentissage et des perturbations sociales et familiales qui inquiètent les familles et les poussent à consulter", décrit le site officiel dédié au TDAH.

Le TDAH se caractérise par des perturbations durables des fonctions cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives), des troubles de l’apprentissage et aussi par un fort impact sur l’estime de soi. Il peut aussi être source de provocation, d’anxiété et de dépression.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Michel Cymes : "mon moteur, c'est l'envie", Télé 7 Jours, 21 octobre 2019

Les symptômes du TDAH, tdahecole.fr

La rédaction vous recommande sur Amazon :