Cancer du col de l’uterus : les signes qui ne trompent pas

L’OMS vient de dévoiler son plan d’action pour éradiquer le cancer du col de l’utérus, et sauver 5 millions de vies d’ici 2050. Nous vous détaillons cette stratégie un peu plus bas. Mais avant cela, êtes-vous en mesure de reconnaître les symptômes de ce cancer féminin ? Découvrez-les dans ce diaporama, en cliquant sur l’image en haut de l’article.

Cancer du col de l’utérus : le plan de l’OMS pour l’éradiquer

Quatrième cancer féminin le plus fréquent au monde, le cancer du col de l’utérus est pourtant évitable… Puisqu’il existe un vaccin protecteur ! “Il est également guérissable s’il est détecté tôt et traité de manière appropriée”, précise l’Organisation mondiale de la Santé dans un communiqué, publié ce mardi 17 novembre 2020.

C’est la raison pour laquelle l’OMS vient de lancer une stratégie mondiale pour l’éradiquer. Au total, 194 pays se sont engagés à la suivre, et donc à éliminer ce cancer - une première ! Ce plan d’action repose sur trois étapes clés : la vaccination, le dépistage, le traitement.

“Si celles-ci sont mises en œuvre avec succès, les nouveaux cas de la maladie pourraient être réduits de plus de 40 % ; et le nombre des décès liés à la maladie de 5 millions d’ici 2050”, indique le communiqué. Pour atteindre cet objectif ambitieux, un certain nombre d’objectifs charnières devront être atteints au cours des dix prochaines années :

  • 90 % des filles doivent être vaccinées contre le papillomavirus à l’âge de 15 ans ;
  • 70 % des femmes doivent bénéficier d’un dépistage à l’âge de 35 et 45 ans, au moyen d’un test de haute performance ;
  • 90 % des femmes chez qui on a diagnostiqué une maladie du col de l’utérus doivent avoir été traitées.

Éliminer un cancer : un “rêve” désormais possible

L’élimination d'un cancer aurait auparavant semblé un rêve impossible, mais nous disposons aujourd'hui d’outils efficaces et peu coûteux, s'appuyant sur des données probantes, pour faire de ce rêve une réalité”, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. “Nous ne pouvons toutefois éliminer le cancer du col de l’utérus en tant que problème de santé publique que si nous allions à la puissance des outils dont nous disposons une détermination sans faille pour que leur utilisation soit élargie à l’échelle mondiale”.

En effet, l’incidence de ce cancer est environ deux fois plus élevée dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, et sa mortalité y est trois fois plus importante. “L’énorme fardeau de la mortalité liée au cancer du col de l’utérus est la conséquence de décennies de négligence de la part de la communauté mondiale de la santé. Cependant, le scénario peut être réécrit”, rappelle la Dre Princess Nothemba Simelela, Sous-Directrice générale de l’OMS. Avant de rappeler que “la lutte contre le cancer du col de l’utérus est aussi une lutte pour les droits des femmes.

Comment reconnaître le cancer du col de l’utérus ?

Au début de la maladie, le cancer du col de l’utérus n’occasionne pas de symptôme. Il est donc important de réaliser des dépistages réguliers, qui consistent en un frottis cervico-utérin. Lorsque le cancer progresse vers un stade plus avancé, des symptômes apparaissent, que nous vous détaillons dans ce diaporama.

Des saignements vaginaux

1/8
toilet paper and blood concept of hemorrhoid treatment

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des saignements vaginaux après les relations sexuelles, entre les règles ou après la ménopause.

Des règles plus abondantes ou plus longues

2/8
menstruation period concept red drop from beads on pants on blue background

Le cancer du col de l’utérus peut accroître le flux des règles ou leur durée. 

Des pertes blanches plus abondantes

3/8
sanitary pads and lilac orchid on the blue wooden background

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des pertes vaginales anormales ou plus abondantes.

Des écoulements vaginaux jaunâtres et malodorants

4/8
bad smell portrait of woman with wavy hair in white jacket pinching her nose and showing stop gesture, expressing disgust...

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des pertes vaginales malodorantes. 

Une gêne pour uriner

5/8
closeup sick woman with hands holding pressing her crotch isolated on background

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner “une gêne pour uriner, une tension douloureuse avec une envie pressante et continuelle d’aller à la selle”, détaille l’Institut national du cancer. Des difficultés à uriner ou à aller à la selle peuvent aussi survenir, ainsi que des fuites d’urine ou de selles par le vagin. 

Des douleurs pendant les rapports sexuels

6/8
unhappy married couple and sexual problems concept frustrated man and woman not talking feeling offended or stubborn conc...

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des douleurs pendant les relations sexuelles. 

Des douleurs pelviennes

7/8
woman have bladder pain or uti pain sitting on bed in bedroom after wake up feeling so illness,healthcare concept

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des douleurs pelviennes. 

Des douleurs lombaires

8/8
young woman with backache lower back pain colored in red isolated on dark background

Le cancer du col de l’utérus peut entraîner des douleurs au niveau du bassin ou en bas du dos. 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Un avenir où le cancer du col de l’utérus n’existerait plus: pour la première fois, le monde s’engage à éliminer un cancer, OMS, 17 novembre 2020. 

Le cancer du col de l’utérus, Institut national du cancer. 

Symptômes du cancer du col de l'utérus, Société canadienne du cancer. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer