Hospitalisé au Brigham and Women's Hospital de Boston (USA), DJ Ferguson, âgé de 31 ans, est victime d'une grave maladie cardiaque héréditaire : ses poumons se remplissent de sang et de liquide. Le patient a été admis à l'hôpital le 26 novembre 2021, le jour de Thanksgiving et attend désépérement une greffe, sans quoi il ne survivra pas.

Le problème : l'hôpital a dû le retirer de la liste des dons d'organe, notamment car DJ Ferguson n'est pas vacciné contre la Covid-19. Dans un communiqué partagé par la BBC, l'hôpital explique avoir dû faire ce choix car ce patient ne présentait que très peu de chance de survie après la greffe. En effet, il faut savoir qu'en principe dans le cadre des greffes d'organes, les patients les plus malades sont prioritaires, mais parmi eux, les hôpitaux vont, en principe, privilégier ceux qui ont le plus de chances de survie. C'est en tout cas ce qu'explique l'hôpital de Boston.

Le patient ne croyait pas au vaccin Covid

"Le vaccin Covid allait à l'encontre de ses principes, il n'y croyait pas, témoignage le papa de DJ Ferguson dans la presse américaine. Mon garçon se bat avec beaucoup de courage et il a une intégrité et des principes auxquels il croit vraiment et cela me fait le respecter d'autant plus. C'est son corps. C'est son choix".

A priori, DJ Ferguson craignait les effets secondaires du vaccin, à savoir l'inflammation cardiaque, qui aurait pu s'avérer fatale compte tenu de l'état de son coeur. Les autoritées soutiennent toutefois que cette effet secondaire reste rare après la vaccination Covid.

"Les organes sont rares, nous n'allons pas les distribuer à quelqu'un qui a peu de chances de vivre"

L'hôpital de Boston s'est defendu via un communiqué de presse et assure avoir suivi la politique habituelle instaurée dans le cadre des greffes d'organe.

"Compte tenu de la pénurie d'organes disponibles, nous faisons tout notre possible pour garantir qu'un patient qui reçoit un organe greffé ait les meilleures chances de survie. Le vaccin Covid-19 et les comportements liés au mode de vie des candidats à la greffe doivent être propices aux meilleures chances de succès de l'opération et de survie du patient après la greffe, étant donné que son système immunitaire est considérablement affaibli".

L'hôpital insinue aussi que d'autres facteurs sont entrés en ligne de compte pour déterminer de l'inéligibilité du patient pour cette greffe. Les portes-parole ajoutent qu'environ 100 000 personnes sont inscrites sur liste d'attente pour une greffe d'organe. Hélàs, la plupart ne pourront pas recevoir leur greffe avant 5 ans.

"Les organes sont rares, nous n'allons pas les distribuer à quelqu'un qui a peu de chances de vivre alors que d'autres qui sont vaccinés ont de meilleures chances de survivre après l'opération", a déclaré CBS News le Dr ArthurcCaplan, responsable de l'éthique médicale à la NYU Grossman School of Medicine. Selon lui, après une greffe d'organe, le système immunitaire du patient se voit considérablement affaibli. En clair, même un rhume peut s'avérer mortel.

Greffe d'organe : quelle est la procédure en France ?

En France, c’est l’Agence de la biomédecine qui gère la liste nationale des malades en attente de greffe, coordonne les prélèvements d’organes ainsi que la répartition et l’attribution des greffons, garantit que les organes prélevés sont attribués aux malades en attente de greffe dans le respect des critères médicaux et des principes de justice, et assure l’évaluation des activités médicales.

Là encore, le principal obstacle à la greffe est le manque d’organes disponibles, malgré la hausse des donneurs.

On retrouve des patients de tous âges concernés : du bébé à des personnes de plus de 70 ans. Environ 24 % des patients qui ont reçu une greffe d’organes ont plus de 60 ans. La décision de greffer sera prise au cas par cas par un médecin. Tout va dépendre de l’évolution de la maladie, de l’efficacité des traitements prescrits et de l’état de santé général du malade.

Le remplacement de l’organe déficient est envisagé par le médecin qui suit le patient lorsque plus aucun traitement ne fonctionne.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.bbc.com/news/world-us-canada-60132765 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.