Attraper le rhume pourrait nous protéger du coronavirus et de ses variants Delta et Omicron. En période hivernale, cette maladie saisonnière s’est révélée être protectrice contre le virus et ses mutations. C’est ce qu’il ressort d’une étude publiée le 10 décembre dernier dans la revue Nature Communications, les chercheurs de l'Imperial College de Londres affirment que les cellules immunitaires, appelées cellules T, générées par le corps lorsqu'on attrape un rhume protégeraient du Covid.

"Une découverte importante" selon eux, même si "la vaccination reste le meilleur moyen de protection contre le Covid". "Nous avons découvert que des niveaux élevés de cellules T, créées par le corps lorsqu'il est infecté par d'autres coronavirus comme le rhume, peuvent protéger contre l'infection au Covid-19", confie en effet dans un communiqué le Docteur Rhia Kundu, auteur de l'étude.

Les cellules T des rhumes jouent un rôle protecteur

En pratique, l’étude a débuté en 2020 lorsque la plupart des gens au Royaume-Uni n’avaient jamais été infectés par le coronavirus. L’étude a été réalisée sur 52 personnes qui vivaient avec une personne infectée par le coronavirus, infection confirmée par PCR, et qui avaient donc été exposées au virus.

Les participants ont réalisé des tests PCR au début de l’étude, puis 4 et 7 jours plus tard, afin de savoir s'ils avaient contracté le coronavirus. Des échantillons de sang des 52 participants ont dans le même temps été prélevés du premier au sixième jour suivant leur exposition au virus.

Cela a permis aux chercheurs d'analyser les niveaux de cellules T préexistantes induites par des rhumes provoqués par des infections à coronavirus courantes. Résultat, les chercheurs de l'Imperial College de Londres ont découvert qu'il y avait des niveaux significativement plus élevés de ces cellules T chez les 26 personnes qui n'ont pas été infectées par le coronavirus, par rapport aux 26 personnes qui ont contracté le Covid.

"Notre étude fournit la preuve la plus claire à ce jour que les cellules T induites par les coronavirus du rhume jouent un rôle protecteur contre l'infection par le SRAS-CoV-2", assure le Professeur Ajit Lalvani, co-auteur de l’étude.

Une protection capable de créer de nouveaux vaccins

Ces cellules T offrent une protection en attaquant les protéines internes du virus plutôt que la protéine spike, externe. "La protéine spike est soumise à une pression immunitaire intense de la part des anticorps induits par le vaccin qui entraînent l’apparition de mutations qui échappent au vaccin. En revanche, les protéines internes ciblées par les cellules T protectrices que nous avons identifiées mutent beaucoup moins", ajoute le co-auteur de l’étude.

Par conséquent, elles pourraient participer à l’élaboration de vaccins efficaces contre les différents variants du coronavirus, y compris le variant Omicron. “De nouveaux vaccins qui incluent ces protéines internes conservées induiraient donc des réponses cellulaires T largement protectrices qui devraient protéger contre les variantes actuelles et futures du SRAS-CoV-2”, dont Omicron et Delta, conclut en effet, le chercheur.

"Bien qu'il s'agisse d'une découverte importante, ce n'est qu'une forme de protection, et je tiens à souligner que personne ne devrait se fier uniquement à cela. Le meilleur moyen de vous protéger contre la COVID-19 est d'être complètement vacciné, y compris en recevant votre dose de rappel", rappelle Rhia Kundu, l’auteur principal de l’étude.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Cross-reactive memory T cells associate with protection against SARS-CoV-2 infection in COVID-19 contacts, Nature Communications, 10 janvier 2021. 

https://www.nature.com/articles/s41467-021-27674-x

T cells from common colds cross-protect against infection with SARS-CoV-2, Communiqué de l’Imperial College London, 10 janvier 2021. 

https://www.imperial.ac.uk/news/233018/cells-from-common-colds-cross-protect-against/ 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.