L’anosmie, ou perte de l’odorat, est un des symptômes les plus courants du coronavirus avec un taux d'incidence allant de 34% à 68% chez les malades, et une prédominance féminine. Si cela peut paraître anodin, cet effet secondaire sur l'odorat de la Covid-19 peut être très handicapant chez certains malades chez lesquels il dure plusieurs mois. On connaissait déjà la rééducation olfactive à base d’huiles essentielles, mais c’est peut-être le froid qui pourrait être notre allié pour à nouveau sentir et goûter normalement.

En effet, selon une récente étude française menée avec des médecins et parue dans la revue scientifique The Journal of Integrative and Complementary Medicine le 13 janvier dernier, exposer son corps à des températures glaciales durant plusieurs séances permettrait de retrouver l’odorat. "Les résultats obtenus sont satisfaisants et démontrent un impact significatif de la cryothérapie corps entier sur la perte de l’odorat post Covid-19", assure auprès de France 3 Bourgogne France-Comté Guillaume Polidori, directeur du Pôle de recherche Cryotera.

Cryothérapie : 28 patients sur 30 ont retrouvé l'odorat

Au cours des 10 dernières années, la cryothérapie du corps entier a été reconnue comme étant un traitement complémentaire efficace pour diverses maladies neuroinflammatoires. Tout débute donc au début de l’été 2021, quand deux médecins qui avaient perdu l’odorat après avoir eu le coronavirus ont décidé de réaliser cinq séances de cryothérapie au centre Cryotera de Valence, dans la Drôme. Résultat, quelques jours après, ils avaient retrouvé leurs capacités olfactives. Face à ces résultats très encourageants, Cryotera décide de lancer une véritable étude scientifique en partenariat avec le CHU et l’Université de Reims (Marne) pour évaluer l’efficacité de la cryothérapie dans le traitement de l’anosmie post-Covid.

Les médecins ont alors recruté 45 sujets positifs au coronavirus et qui ont perdu l’odorat depuis une période allant de un mois mois à un an et demi. Sur les 32 femmes et 13 hommes, 15 n’ont pas réalisé de séance de cryothérapie et 15 autres ont participé à deux ou cinq séances. Résultat : 28 des 30 patients qui ont reçu des soins ont retrouvé leur odorat après leurs séances de cryothérapie sur le corps entier. La pratique consistait à soumettre leur corps à une température de moins 90 degrés pendant 3 à 4 minutes dans une chambre hermétique.

Cryothérapie : une des seules solutions viables

"Derrière, après cinq jours de séance, ils repartent avec un document puis on les appelle à J+7 après la première séance et à J+14. L’idée c’est d’avoir un maximum de recensements pour continuer à jauger la véracité de l’étude et des résultats", explique à France 3 Grégory Adam, gérant du centre Cryotera à Dijon. Il précise avoir constaté "de très bons résultats sur les odeurs fantômes, c’est-à-dire quand vous sentez quelque-chose qui ne correspond pas à la réalité". "Avec les soins, 100% des gens ne sentent plus d’odeurs fantômes", détaille Grégory Adam.

"Il n’existe aujourd’hui aucune thérapie permettant de lutter efficacement contre cet effet secondaire de la Covid-19. La cryothérapie apparaît donc comme l’une des seules solutions scientifiquement viables pour lutter contre ce phénomène qui handicape des centaines de milliers de personnes dans le monde", conclut Bastien Bouchet, le co-fondateur de Cryotera.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Whole-Body Cryotherapy as an Innovative Treatment for COVID 19-Induced Anosmia-Hyposmia: A Feasibility Study, Journal of Integrative and Complementary Medicine, 13 janvier 2022. 

https://www.liebertpub.com/doi/10.1089/jicm.2021.0254

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.