Après le marathon des repas de fin d’année, le temps de la détox est arrivé. Si certains se mettent à aimer les soupes, le quinoa et les salades, d'autres se lancent un défi particulièrement ambitieux : le Dry January (Janvier sans alcool). Ce mouvement, qui existe depuis plusieurs années, a été lancé par l’organisation Alcohol Change UK en Grande Bretagne. Le principe est simple : il suffit d'arrêter l'alcool du 1er au 31 janvier. Si vous faites partie des courageux qui ont décidé de se prêter au jeu, attendez-vous à constater de nombreux bienfaits. A commencé par la perte de poids.

A lire aussi

Une étude publiée le 28 décembre 2018 par des chercheurs de l’Université de Sussex (Angleterre) a démontré les bienfaits du Dry January sur la ligne.

Selon les résultats de la recherche, 58% des personnes qui y participent parviennent à perdre du poids. Mais pas seulement.

Dry January : 3 personnes sur 5 maigrissent

Cette même étude a démontré que, ceux qui participent au mois sans alcool boivent encore moins en été. "A long terme : en août, les gens rapportent un jour sans alcool supplémentaire par semaine. Les avantages immédiats sont considérables : neuf personnes sur dix économisent de l'argent, sept personnes sur dix dorment mieux et trois personnes sur cinq maigrissent", explique le Dr de Visser.

L’étude a rapporté que :

  • le nombre de jours de consommation est passé en moyenne de 4,3 à 3,3 unité d'alcool par semaine ;
  • les unités consommées par journée de consommation ont chuté en moyenne de 8,6 à 7,1 ;
  • la fréquence de consommation d'alcool est passée de 3,4 à 2,1 unité par mois en moyenne.

L’étude a permis de révéler d'autres bienfaits de ce mois de janvier sans alcool et d’après elle :

  • 93% des participants avaient un sentiment d'accomplissement ;
  • 88% ont économisé de l'argent ;
  • 80% se sentent plus en contrôle de leur consommation d'alcool ;
  • 76% ont appris à gérer quand et pourquoi ils boivent ;
  • 71% ont réalisé qu'ils n'avaient pas besoin d'un verre pour s'amuser ;
  • 70% avaient généralement amélioré leur santé ;
  • 71% dormaient mieux ;
  • 67% avaient plus d'énergie ;
  • 57% avaient une meilleure concentration ;
  • 54% avaient une meilleure peau.

Que se passe-t-il dans notre corps lorsque l’on boit de l’alcool ?

Lorsqu'on boit de l'alcool, ce dernier est transféré dans le sang par l'estomac et les intestins. Certains facteurs peuvent accélérer le passage de l'alcool dans le sang. C'est le cas des boissons chaudes ou contenant du gaz carbonique, ou du sucre comme les das, le vin chaud ou les boissons énergisantes. Une consommation à jeun avec un estomac vide, ou très rapide, va aussi accéler le passage de l'alcool dans le sang.

Une fois dans le sang, l'alcool se diffuse au sein de tous les organes du corps. Sa concentration est généralement la plus importante environ 1h après la consommation, c'est pourquoi l'ivresse apparait après un délai plus ou moins long en fonction de chacun.

C’est ensuite le foie qui s’occupe d’éliminer l’alcool alors que le reste est éliminé dans l'air, les urines et la sueur. En moyenne, le corps se débarrasse de 0,1 à 0,15 g d'alcool par heure, mais il n’existe aucune technique efficace pour l’éliminer plus vite.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

How ‘Dry January’ is the secret to better sleep, saving money and losing weight, University of Sussex, 28 decembre 2018

Vidéo : Minceur : comment être sûr de maigrir en janvier

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.