Le bilan de fertilité confirme la stérilité féminine

Le gynécologue peut soumettre une femme à un bilan de stérilité lorsque le couple essaie sans succès d’avoir un enfant depuis plus d’un an. Après un interrogatoire, il procède à un toucher vaginal accompagné d’un frottis pour détecter d’éventuelles anomalies. Des analyses sanguines sont réalisées pour mesurer le taux des hormones intervenant dans l’ovulation (LH, FSH, œstradiol, progestérone). La glaire du col de l’utérus, le liquide qui contient les spermatozoïdes après l’éjaculation, est examinée (test de Hühner). L'hystérosalpingographie consiste à explorer l’utérus et les trompes de Fallope afin de connaître leur perméabilité. Enfin, un fragment de l’endomètre est prélevé le 23e ou 24e jour du cycle (biopsie).

Stérilité féminine confirmée : quelles solutions ?

Le bilan d’infertilité du couple est analysé par les médecins qui proposent un traitement personnalisé en se basant sur plusieurs informations, notamment la cause responsable de la stérilité et les chances de conception naturelle. La stimulation ovarienne est possible en cas de troubles de l’ovulation. La chirurgie est indiquée lorsque le problème est purement anatomique (fibrome utérin, obstruction d’une trompe…). Dans les autres cas, une assistance médicale à la procréation (AMP) est proposée. Les principales techniques sont l'insémination artificielle intra-utérine (spermatozoïdes introduits dans l’utérus), la fécondation in vitro classique (FIV) et la fécondation in vitro avec micro-injection (ICSI).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.