Véronique Sanson rassure sur sa santé : "Les pronostics médicaux sont au beau fixe"

Publié le 15 Novembre 2018 par Claire Ménage, journaliste santé
Le magazine people Gala, rassure les fans de Véronique Sanson sur son état de santé le 15 novembre 2018. Il lui faudrait seulement encore "quelques semaines de repos" à cause de son traitement contre le cancer.
Publicité

Jeudi 15 novembre 2018, le magazine people Gala présente à ses lecteurs des nouvelles rassurantes concernant l’état de santé de Véronique Sanson. Depuis l’annonce de son cancer de la gorge, à la suite de la découverte d'une tumeur aux amygdales le 11 septembre 2018 et ses séances de radiothérapies programmées en octobre, les fans de la chanteuse sont très inquiets. Ils attendaient donc avec impatience son retour sur scène en novembre pour 11 dates à travers la France. Malheureusement ces derniers concerts prévus jusqu’au 30 novembre (dont les quatre à la Salle Pleyel à Paris) ont dû être reportés au printemps 2019. Les billets sont remboursables dans les points de vente où ils ont été achetés.

"Les pronostics médicaux sont au beau fixe"

Dans un message touchant posté sur le réseau social Facebook, elle rassure ses admirateurs : "Les traitements se sont bien passés, et les pronostics médicaux sont au beau fixe mais il me faut encore quelques semaines de repos". Elle affirme vouloir se présenter sur scène, face à eux recouverte de toute son énergie. Nous devrions donc pouvoir fêter ses 70 ans avec elle, le 24 avril prochain, et entendre pour la première fois son dernier album Duos Volatils, qui sortira le 23 novembre. D’après le producteur de l’artiste, Gilbert Coullier, "le traitement étant plus éprouvant que prévu il nécessiterait un repos supplémentaire d'au minimum trois mois".

Publicité
Publicité

Le cancer de la gorge

On appelle communément cancers de la gorge les cancers qui affectent le larynx ou le pharynx. Néanmoins, il est possible de préciser l’atteinte tumorale.

On distingue ainsi :

  • les cancers du nasopharynx qui touchent les fosses nasales,
  • les cancers de l’oropharynx qui concernent la partie supérieure de la gorge, le palais, la langue et les amygdales,
  • les cancers de l’hypopharynx qui affectent la partie inférieure de la gorge,
  • les cancers de la glotte et des cordes vocales,
  • les cancers de l’épiglotte,
  • les cancers sous-glottiques.
Publicité

Comme n’importe quel cancer, le cancer de la gorge peut être diagnostiqué à un stade plus ou moins avancé. Plus le cancer s’étend, plus le stade est important et plus les chances de survie diminuent. Le stade I est un cancer localisé et peu étendu. Au stade II, la tumeur concerne plus d’une seule zone. Au stade III, les cordes vocales ont perdu une partie de leur mobilité ou la tumeur s’est étendue aux tissus avoisinants. Au stade IV, les ganglions lymphatiques sont touchés, le cancer est étendu et des métastases ont fait leur apparition.Les chances de survie en cas de cancer de la gorge dépendent essentiellement du stade du cancer. Si le cancer est au stade I, le taux de survie à 5 ans est de 78 % en moyenne. Si le cancer de la gorge est régional (stade II ou III), le taux de survie chute à 42 %. Il n’est plus que de 32 % lorsque le cancer de la gorge est au stade IV et qu’il y a des métastases.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X