Cancer des os : les symptômes

Même s'il existe des formes primitives, les cancers des os sont le plus souvent des métastases osseuses provenant d'autres cancers. Découverte des symptômes avec le Dr Marie-Hélène Vieillard, rhumatologue au CHRU et au Centre Oscar Lambret de Lille.

Publicité

Un cancer souvent secondaire

© Adobe StockLes tumeurs osseuses secondaires appelées "métastases osseuses" sont fréquentes. Elles proviennent de la dissémination de certains cancers dits "ostéophiles" : sein, prostate, poumon*, rein et thyroïde le plus souvent. Mais d'autres cancers peuvent en être responsables.
Pourquoi : "La fréquence des cancers du sein, de la prostate et du poumon ainsi que leur propension à métastaser à l’os expliquent la fréquence importante des métastases osseuses. Celle-ci est plus élevée que celle des tumeurs osseuses dites « primitives »" explique le DrHélène Vieillard, rhumatologue.
Tous les os peuvent être touchés par les métastases osseuses, même si elles ont tendance à se développer particulièrement au niveau de la colonne vertébrale et du bassin.

Publicité
Publicité

* Les cancers du sein, de la prostate et du poumon sont les trois cancers les plus fréquents en France et sont responsables de 80 % des métastases osseuses. Les métastases osseuses surviennent par exemple dans environ 70 % des cancers du sein avancés.

Une douleur osseuse qui dure et qui devient nocturne

La douleur est en général présente au niveau de l'endroit où se trouve la tumeur, et ne peut pas être calmée par la prise d'antalgiques simples. Les douleurs sont souvent plus importantes la nuit et ne sont pas atténuées par le repos.
Pourquoi : "Les douleurs secondaires à une métastase osseuse s'expliquent par plusieurs mécanismes : une réaction inflammatoire de l'os, une augmentation de la pression dans l'os due au développement de la métastase, une compression des terminaisons nerveuses intra-osseuses, et la présence de micro-fractures ou de fractures entraînées par la fragilisation de l'os", explique le Dr Vieillard.
Sachez-le : une tumeur au niveau d'une côte peut se manifester par des douleurs respiratoires, parfois associées à un épanchement dans la plèvre*.

* la présence d'un liquide dans la cavité pleurale.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X