Cancer du sein : les 20 departements les plus touches

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, puisqu'il représente plus du tiers de l'ensemble des nouveaux cas de cancers féminins. En France, cette maladie tue 12 000 personnes et chaque année. 

En outre, le cancer est diagnostiqué chez plus de 60 000 femmes par an. Or, y a-t-il des disparités selon les régions ? Dans son dernier rapport, Santé Publique France a identifié les départements les plus touchés par ce cancer, en tenant compte du taux d'incidence. 

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de cas pour 100 000 habitants pendant une période donnée.

Faites défiler notre diaporama pour connaître les départements qui comptent le plus de victimes du cancer du sein.

Cancer : pourquoi certaines zones sont plus touchées que d'autres ?

"Un cancer du sein résulte d'un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur. Il en existe différents types qui n’évoluent pas de la même manière. Certains sont agressifs et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement", décrit l’Institut National du Cancer.

La principale cause de cancer du sein est une mutation génétique, transmise d’une génération à l’autre ou acquise au cours de la vie, par l’exposition à des radiations ou produits chimiques par exemple. Les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 exposent les femmes au cancer du sein à un âge précoce.

Un certain nombre de facteurs de risque peuvent expliquer l'apparition d'un cancer du sein même s’il existe encore des incertitudes quant à l’implication et au poids de plusieurs de ces facteurs", ajoute l’Institut. Outre les prédispositions génétiques qui jouent un rôle majeur dans la survenue de cette maladie, on retrouve les facteurs de risques liés à l’âge (près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans) ainsi que le mode de vie (alcool, tabac, manque d'activité physique, surpoids peuvent favoriser l’apparition de ce cancer).

Cancer : certaines régions du sud davantage épargnées grâce à leurs habitudes alimentaires

Si certains cancers sont observés plus fréquemment dans certaines régions françaises, ce n'est pas un hasard. Il existe des différences entre le nord et le sud de la France, par rapport aux facteurs de risque du cancer, nous expliquait le Dr Olivier Dubreuil, cancérologue et gastro-entérologue. "En effet, de nombreux cancers sont liés à des comportements à risque. Je pense au tabac, à l’alcool ou à la mauvaise alimentation, estime le médecin. Les habitants des régions nordiques ont, par exemple une consommation de tabac plus fréquente que dans le reste du pays, ce qui amplifie le risque de cancers. De plus, il existerait quelques différences génétiques qui pourraient expliquer que certaines populations soient plus à risque de développer tel ou tel cancer".

Paradoxalement, certaines régions du sud sont davantage épargnées grâce à leurs habitudes alimentaires locales.

"Le régime méditerranéen, également appelé régime crétois est une pratique traditionnelle sur le pourtour de la Méditerranée, poursuit le cancérologue. Il englobe fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et l’huile d’olive. Les vertus de ce régime ne sont plus à prouver".

Sources

Taux d'incidence standardisé lissé du cancer du sein, Geodes, 2007-2016

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer