Sommaire

"Dix pour cent des adultes décrivent des brûlures d’estomac au moins une fois par semaine et 2 à 5 % une fois par jour", estime le Vidal. Une mauvaise alimentation, le stress, l'acidité gastrique, le reflux gastro-œsophagien (RGO), l'ulcère gastrique… les causes sont multiples. Dans le pire des cas, cela peut être un symptôme du cancer du pancréas, tueur redoutable dont "moins de 5% des patients sont encore en vie cinq ans après le diagnostic", estime l’Inserm.

C’est le cas de Gwen Booth, dont les douleurs d’estomac se sont révélées être un cancer du pancréas. La mère de famille de 66 ans est décédée seulement deux semaines après son diagnostic. Kelly Williams, sa fille, a partagé son histoire auprès des médias britanniques The Mirror et BBC.

Cancer du pancréas : ses brûlures d’estomac étaient un signe

En décembre 2014, le cancer de Gwen Booth a commencé à se faire ressentir sous la forme de brûlures d’estomac. Cette dernière a été mise sur le compte d'une indigestion par les professionnels de santé. Des comprimés lui ont été administrés, sans qu’aucune amélioration de son état de santé ne soit faite. Au contraire, la sexagénaire était de plus en plus fatiguée.

Malgré plusieurs visites chez le médecin, il lui a fallu attendre avril 2015 pour passer un scanner. "À ce moment-là, elle était vraiment malade. La douleur lui traversait le corps, elle vomissait", explique sa fille. Une nuit, alors qu’elle était vraiment mal, sa famille l’a suppliée de se rendre aux urgences. C’est à ce moment-là qu'un médecin lui a diagnostiqué son cancer du pancréas.

"Avec le recul, ils auraient dû enquêter, parce que ça continuait encore et encore", explique Kelly qui a trouvé le diagnostic de sa mère "complément choquant". Face à cette mauvaise prise en charge médicale, Kelly insiste sur l’importance de connaître les signes avant-coureurs du cancer.

Sa fille lutte pour sensibiliser sur le cancer du pancréas

Depuis le décès de sa mère, Kelly lutte activement pour faire parler de ce cancer. Selon elle, il est trop peu connu dans la société. Elle confie : "Je ne savais même pas ce qu'était le cancer du pancréas à l'époque". Grâce à des marathons et autres actions caricatives, la femme a collecté plus de 19 000 euros pour l’association Pancreatic Cancer Action.

Selon elle, la mort brutale de sa mère est due à un diagnostic trop tardif. Ainsi, elle pense que si les gens connaissaient cette tumeur et ses signes, cela permettrait de sauver de nombreuses vies. Elle explique que les symptômes "sont dans la notice du cancer du pancréas. Si seulement nous l'avions su, cela aurait peut-être aidé à sauver ma mère".

"Maman est partie et cela ne peut pas être changé, mais diffuser les connaissances et sensibiliser au cancer pourrait faire une énorme différence pour les autres et c'est ce que Maman aurait voulu", conclut Kelly Williams.

Cancer du pancréas : 5 symptômes à repérer après le repas

Souvent découvert à un stade évolué, ce qui rend son pronostic vital bien plus bas, le cancer du pancréas reste longtemps asymptomatique en raison de la localisation profonde de la glande. Néanmoins,plusieurs symptômes peuvent vous alerter et il faut toutefois rester attentif aux signaux que votre corps vous envoie avertit le Cancer Research UK. Voici 5 autres symptômes digestifsà prendre au sérieux et qui pourraient être le signe d'un cancer du pancréas :

  • Les ballonnements pourraient être le premier signe d’un cancer du pancréas. En effet, selon Cancer Research UK, le centre de recherche britannique de lutte contre le cancer, ce sentiment doit vous alerter, car des problèmes digestifs pourraient être déclenchés par le cancer du pancréas. "Cela provoquerait des gaz et des ballonnements, et dans certains cas, une accumulation de liquide dans l'abdomen", expliquent-ils auprès de The Sun.
  • Des maux de ventre avec des sensations de battement dans l'estomac : "On entend rarement des patients parler d’une sensation de battement dans l'abdomen, mais cela pourrait être lié à des problèmes digestifs causés par un mauvais fonctionnement du pancréas", alerte auprès de The Sun Lisa Woodrow, infirmière spécialisée dans le cancer du pancréas au Pancreatic Cancer UK.
  • Un ventre qui gargouille : La sensation de gargouillement serait éprouvée par beaucoup de patients atteints du cancer du pancréas. C'est souvent lié aux gaz et à la digestion.
  • La perte d'appétit et la nausée : "La perte d'appétit, les indigestions et les nausées sont courantes chez les personnes atteintes d'un cancer du pancréas", indique le Cancer Research.
  • La jaunisse : La jaunisse fait partie des symptômes communs du cancer du pancréas. En effet, si vous remarquez que vos yeux ou votre peau deviennent jaunes, il faut consulter un professionnel de santé au plus vite.

"Il n’existe pas de méthode de dépistage réelle du cancer du pancréas, c’est pourquoi le moindre symptôme chez un sujet à risque de plus de 50 ans, doit déclencher des investigations, car plus la tumeur sera détectée et traitée précocement plus les chances de survie à 5 ans augmenteront", expliquait pour Medisite le Dr Emmanuel Béguier, oncolologue et radiologue.

Qui consulter ?

Si des symptômes susceptibles d’être ceux d’un cancer du pancréas apparaissent, surtout chez une personne à risque, il est nécessaire de consulter son médecin traitant qui va réaliser un bilan biologique et une échographie abdominale pour évaluer la possibilité d’un cancer. Au besoin, il pourra adresser le sujet à un gastro-entérologue qui une fois le diagnostic posé proposera une prise en charge par un oncologue et éventuellement un chirurgien.

Cancer du pancréas : ce symptôme visible 3 ans avant le diagnostic

Face à la difficulté de diagnostic de ce cancer très meurtrier, il y a pourtant un symptôme qui serait visible 3 ans avant que le cancer ne soit révélé. Une nouvelle étude parue en octobre dernier au sein de la revue scientifique PLOS ONE a révélé que la perte de poids, qui fait partie des symptômes d'alerte du cancer du pancréas, pouvait débuter jusqu'à trois ans avant l'apparition des premiers symptômes. "Nous avons constaté que la perte de poids spectaculaire chez les personnes atteintes d'un cancer du pancréas commençait dès deux ans avant qu'elles ne reçoivent un diagnostic", ont révélé les chercheurs de l'Université de Surrey, en collaboration avec des chercheurs de l'Université d'Oxford.

"Au moment du diagnostic, l'IMC moyen des personnes atteintes d'un cancer du pancréas était inférieur de près de trois unités à celui des personnes qui n'avaient pas de cancer. Des taux de glucose élevés ont été détectés encore plus tôt, à partir de trois ans avant le diagnostic". À noter qu'une insuffisance pancréatique exocrine peut également entraîner un amaigrissement, lui-même provoqué par la diarrhée. En cas d'adénocarcinome (cancer) de la tête du pancréas, la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE) indique qu’un amaigrissement, "souvent massif et rapide", peut être observé dans 50 à 80% des cas.

Cancer du pancréas : comment le prévenir ?

Au-delà des symptômes pouvant alerter de manière précoce sur une possible survenue d'un cancer du pancréas, il ne faut pas négliger la prévention dans la lutte contre ce cancer très meurtrier. Il y a des facteurs de risque du cancer du pancréas qui sont connus. En effet, "certaines habitudes de vie augmentent le risque de développer un cancer du pancréas, notamment la consommation de tabac. Ce risque est également augmenté chez les personnes présentant une obésité, les personnes atteintes de diabète ou de certaines formes de pancréatite chronique", confirme l'Institut National du Cancer. L'organisme recommande donc 5 bonnes habitudes pour réduire les risques de :

  • Maintenir un poids sain
  • Limiter la consommation d'alcool
  • Pratiquer une activité physique
  • Limiter la consommation de viande rouge et les aliments transformés
  • Éviter le tabac

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.mirror.co.uk/news/health/mums-heartburn-actually-pancreatic-cancer-28930016

https://www.inserm.fr/actualite/rendre-cancer-pancreas-plus-vulnerable/

https://www.bbc.com/news/uk-wales-64223861

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.