Sommaire

Selon l’Institut national du cancer (INCa), on estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancer pour l'année 2018 en France métropolitaine, 204 600 chez l’homme et 177 400 chez la femme. Le cancer est donc la première cause de mortalité prématurée en France malgré de nombreuses campagnes de sensibilisation et de prévention.

Les cancers les plus fréquents

En France, les cancers les plus fréquents sont différents selon le sexe. Ainsi, chez les hommes, le cancer de la prostate se place numéro 1 des cancers les plus fréquents. En seconde position, le cancer du poumon et sur la “troisième marche du podium”, le cancer colorectal qui fait de nombreuses victimes chaque année. Chez les femmes, le cancer du sein est le plus fréquent. Viennent ensuite le cancer colorectal et le cancer du poumon.

A noter : 18,1 millions de nouveaux cas de cancer auraient été diagnostiqués dans le monde en 2018.

Les cancers les plus meurtriers

Dans la population générale, les cancers les plus meurtriers sont :

  1. Cancer du poumon (33 117 décès estimés en 2018)
  2. Cancer colorectal (17 117 décès en 2018)
  3. Cancer du pancréas (5 790 décès en 2018)

Les hommes et les femmes se distinguent. Chez les hommes, c’est le cancer du poumon avec 22 761 décès en 2018 qui fait le plus de victimes suivi par le cancer colorectal puis le cancer de la prostate. Les femmes quant à elles décèdent le plus souvent d’un cancer du sein avec 12 146 décès pour l’année 2018. Le cancer du poumon est le second cancer le plus meurtrier puis le cancer colorectal.
Si le nombre de cas de cancers est en constante augmentation, le taux de survie est lui bien meilleur depuis plusieurs années. En cause ? L’amélioration des traitements et l’efficacité des campagnes de prévention et de dépistage précoce pour plusieurs cancers (sein, prostate, colorectal…).

Cancer du sein : des symptômes révélateurs

Selon Santé Publique France chez la femme, le cancer du sein reste le plus fréquent (58 000 nouveaux cas en 2018). Si certaines femmes ne présentent pas toujours de symptômes révélateurs, certains signes doivent vous alerter :

  • Présence d’une masse dans le sein ou sous l'aisselle ;
  • Epaississement ou gonflement d'une partie du sein ;
  • Irritation ou capitonnage de la peau du sein ;
  • Rougeur ou peau squameuse dans la région du mamelon ou du sein
  • Enfoncement du mamelon ou douleur dans le zone du mamelon,
  • Ecoulement du mamelon autre que le lait maternel, y compris du sang,
  • Toute modification de la taille ou de la forme du sein,
  • Douleur dans n'importe quelle zone du sein.

De manière générale, si vous ressentez une fatigue extrême, une perte de poids inexpliquée ou un manque d’énergie qui dure dans le temps, il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant afin de réaliser un bilan de santé.

Cancer du poumon : des symptômes respiratoires

Les signes et symptômes du cancer du poumon peuvent inclure :

  • Une nouvelle toux qui ne disparaît pas,
  • Des crachats de sang (même en petite quantité),
  • Un essoufflement,
  • Des douleurs thoraciques,
  • Un enrouement,
  • Une perte de poids inexpliquée,
  • Des douleurs osseuses,
  • Des douleurs dorsales (notamment à la respiration)
  • Des maux de tête.

Le tabac est le premier facteur de risque des cancers du poumon. Il est responsable de huit cancers du poumon sur 10. Chaque année, environ 45 000 décès par cancer liés au tabac sont à déplorer. Pour vous aider à arrêter de fumer, il est conseillé de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou un tabacologue. Certaines campagnes nationales vous aident à arrêter de fumer à l’instar du mois sans tabac.

Cancer colorectal : perte de poids et symptômes intestinaux

Sachez que l’âge augmente le risque de développer un cancer du côlon. En effet, 9 personnes atteintes sur 10 ont plus de 50 ans. D’autres facteurs de risque doivent être pris en compte comme le fait de souffrir d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin et d’avoir des antécédents familiaux de cancer du côlon. Selon l’Institut National du Cancer dans 80 % des cas, les cancers du côlon se développent à partir d’une tumeur bénigne, c’est-à-dire non cancéreuse. Elle est appelée polype adénomateux ou adénome. Retirer les polypes est un moyen efficace de prévenir l’apparition d’un cancer colorectal.

Les symptômes du cancer colorectal sont, le plus souvent :

  • Des diarrhées,
  • Constipation ou sensation que les intestins ne se vident pas complètement.
  • Douleurs abdominales,
  • Courbatures
  • Crampes qui ne disparaissent pas,
  • Perte de poids inexpliquée.

Cancer du pancréas : des symptômes d’apparition tardive

Selon l’Institut National du Cancer, les symptômes d’un cancer du pancréas apparaissent le plus souvent tardivement, lorsque la tumeur s’est développée en dehors du pancréas. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle ce cancer a souvent un mauvais pronostic. Certains signes peuvent être identifiés comme :

  • Des douleurs abdominales qui irradient vers le dos,
  • Une perte d'appétit
  • Une perte de poids involontaire,
  • Un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse),
  • Des selles colorées,
  • Une urine foncée,
  • Des démangeaisons cutanées,
  • Un nouveau diagnostic de diabète ou un diabète existant qui devient plus difficile à contrôler,
  • Des caillots sanguins,
  • De la fatigue.

Le pancréas est un organe profond qui se situe dans l’abdomen. L’une de ses fonctions principales est dite exocrine, c’est-à-dire qu’il joue un rôle dans "la digestion des aliments, par les sécrétions d’enzymes digestives variées", explique le professeur Pascal Crenn, hépato-gastro-entérologue et médecin nutritionniste . C’est en ce sens qu’ "un dysfonctionnement du pancréas peut se manifester sur la digestion" et se traduira alors notamment par une diarrhée graisseuse, à cause "d’une maldigestion et d’une malabsorption des aliments et en particulier des graisses (lipides)".

Une insuffisance pancréatique exocrine peut également entraîner un amaigrissement, lui-même provoqué par la diarrhée. En cas d'adénocarcinome (cancer) de la tête du pancréas, la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE) indique qu’un amaigrissement, "souvent massif et rapide", peut être observé dans 50 à 80% des cas.

En 2018 en France, le cancer du pancréas était le 9e cancer le plus fréquent chez l’homme et le 7e cancer le plus fréquent chez la femme.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.eatthis.com/sure-signs-you-have-the-most-feared-cancer/

https://www.fondation-arc.org/cancer/le-cancer-en-chiffres-france-et-monde

https://www.ligue-cancer.net/article/26089_les-chiffres-cles-des-cancers#nouveaux-cas-cancers

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers

mots-clés : cancer, Symptôme
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.