Lizzie Evans, Britannique originaire du Pays-de-Galles de 27 ans, a connu une des pires épreuves. Alors qu'elle est enceinte de son quatrième enfant en 2020, elle ressent de vives douleurs non liées à la grossesse. Ces symptômes s’avèrent être un cancer du col de l’utérus. Si dans un premier temps, elle semblait être parvenue à vaincre la maladie, un mauvais diagnostic de ses médecins a abouti au drame.

Une récidive mal diagnostiquée

Après le diagnostic de son cancer du col de l'utérus, Lizzie Evans accouche avec huit semaines d’avance. Elle débute alors un traitement intensif contre la maladie.

Après plusieurs séances, la tumeur de la jeune femme se résorbe. Les médecins se félicitent de cette guérison. Toutefois, selon le Daily Post, la maman de 4 enfants ressent à nouveau des douleurs chroniques dans son dos, ses épaules et sa nuque. Ces dernières durent plus d'un an.

Elle consulte alors à nouveau. Pour son médecin, pas de doute : ses symptômes sont les signes d’une ménopause précoce, en réaction au traitement contre son cancer.

Malheureusement pour la Galloise, des tests réalisés plus tard révéleront l'erreur du professionnel de santé. Son cancer récidive. Et plus grave encore, elle a de métastases. Les cellules cancéreuses se sont propagées aux poumons, à la colonne vertébrale et au cerveau.

La jeune femme de 27 ans est décédé après un an de lutte, début avril, laissant derrière elle ses quatre enfants, âgés de neuf ans, huit ans, deux ans et un an.


COVID-19 : la pandémie, facteur aggravant

Après son premier cancer, les médecins chargés de soigner Lizzie Evans avaient assuré qu’elle serait régulièrement suivie. Mais ces rendez-vous n'ont pu être honorés en raison de la pandémie.

Malheureusement, la jeune femme n'est pas un cas isolé. À travers le monde, les médecins s’alarment des risques encourus à cause des opérations ou chimiothérapies décalées par la crise sanitaire. En France, Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer, indiquait en février dernier au micro d’Europe 1 "un recul de 23% des diagnostics de cancer en 2020, ce qui veut dire que près de 100 000 cancers n’ont pas été diagnostiqués du fait de la COVID-19".

Après l’annonce de son cancer en phase terminale, Lizzie Evans s’est mariée à son petit-ami Joshua Evans dans la maison de sa mère . Une collecte de fonds a été mise en place pour le veuf et ses enfants.

Cancer du col de l’utérus : les symptômes révélateurs

Le cancer du col de l’utérus touche chaque année en France 3000 femmes, et 1000 d’entre elles en meurent, selon les chiffres de Santé publique France.

Plusieurs symptômes trahissent la maladie :

  • des saignements vaginaux anormaux entre les menstruations, après la ménopause ou une relation sexuelle ;
  • des pertes vaginales anormales et malodorantes ;
  • des difficultés pour uriner ou aller à la selle ;
  • une perte d’appétit

Pris à temps, ce cancer peut se soigner. Il est donc indispensable consulter son médecin généraliste ou son gynécologue au moindre signe inquiétant. Par ailleurs, il est important de faire des frottis réguliers.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Le site Australien News.com.au via le quotidien Britannique The Sun.

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.