C'est une nouvelle technique de radiothérapie qui pourrait améliorer la qualité de vie des personnes atteints d'un cancer de la prostate. En effet, selon une étude de l’université de Californie-Los Angeles du 14 janvier dernier, réduire la radiothérapie de 45 jours à cinq jours serait tout aussi efficace pour les malades atteints d'un cancer de la prostate agressif. Comme le rapporte Pourquoi docteur ?, qui relaie l'étude, le taux de guérison à quatre ans des patients atteints de forme agressives de cancer de la prostate est de 82%, avec des effets secondaires rares.

Peu d'hommes ont ressenti des effets secondaires

Au cours de l'étude clinique, 344 hommes atteints de cancers de la prostate agressifs ont reçu une radiothérapie pendant cinq jours avec un dosage plus fort, appelée radiothérapie stéréotaxique. "C’est une technique de haute précision basée sur l’utilisation de microfaisceaux convergents permettant d’irradier à haute dose de très petits volume", selon l’Institut national du cancer. En plus d’un taux de guérison important, les chercheurs ont constaté que peu d’hommes ont ressenti des effets secondaires : 2% d’entre eux ont eu des problèmes urinaires et 1% des troubles intestinaux.

Pour les chercheurs, cette méthode de traitement pourrait donc améliorer le quotidien des hommes atteints d’un cancer de la prostate. "La radiothérapie conventionnelle, qui implique des consultations quotidiennes pour le traitement, peut être pesante pour de nombreux patients, réduire la radiothérapie de six semaines et demie à cinq jours est une avancée significative, qui pourrait améliorer la qualité de vie globale des hommes atteints d’un cancer de la prostate", assurent les scientifiques.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.