Elu meilleur régime alimentaire pour la cinquième fois consécutive dans le magazine US News and World Report, le régime méditerranéen plaît pour tout ce qu’il offre comme bienfaits au quotidien. Également connu comme étant le « régime crétois », le régime méditerranéen tire son nom de son origine.

Tout droit venu du bassin méditerranéen, ce régime particulier est reconnu pour ses bienfaits et notamment sa capacité à favoriser l’équilibre alimentaire. Ce mode alimentaire privilégie principalement les fruits et légumes saisonniers, les pâtes/riz/pain complets, les légumes secs, le poisson, les fruits secs et les matières grasses des huiles végétales. A l’inverse, le régime méditerranéen vise à limiter la viande rouge, les produits transformés et raffinés et les produits laitiers.

Les bonnes graisses en lutte contre le cancer

Menée par une équipe de chercheurs de l’University Médical Center Groningen, aux Pays-Bas, une nouvelle étude a permis de mettre au jour le nouvel atout du régime crétois. Un atout, et pas des moindres : il a été découvert qu’une alimentation riche en « bonnes graisses » pourrait grandement aider face au cancer de la peau. L’étude a permis de démontrer qu’un régime constitué de céréales complètes, noix, poisson, huile d’olive et de fruits et légumes pourrait jouer un rôle dans la lutte contre le cancer.

En effet, les bonnes graisses permettraient d’appuyer les effets de l’immunothérapie, pour les personnes atteintes d’un cancer de la peau. Les médicaments de l’immunothérapie « ont contribué à révolutionner le traitement de différents types de cancers avancés. Notre étude souligne l'importance de l'évaluation diététique chez les patients cancéreux commençant un traitement comme celui-là et soutient le rôle des stratégies diététiques pour améliorer les résultats et la survie des patients », a expliqué Laura Bolte, auteur de l’étude.

Un avenir prometteur pour les futurs traitements

Dans le cadre de ces travaux, le régime alimentaire de 91 patients souffrant d’un cancer de la peau, de type mélanome, a été analysé. Finalement, le régime méditerranéen aurait permis aux patients qui le suivaient, de mieux répondre au traitement d’immunothérapie et augmentait ainsi leur chance de survie.

« La relation entre la réponse à l’immunothérapie avec le régime alimentaire et le microbiome intestinal ouvre un avenir prometteur et passionnant pour améliorer les réponses au traitement. Des essais cliniques portant sur l'effet d'un régime riche en fibres, d'un régime cétogène et d'une supplémentation en oméga-3 sont en cours. Étant donné que la thérapie est étendue à divers types de tumeurs, y compris les cancers digestifs, ces études pourraient débloquer les avantages du traitement pour un grand groupe de patients atteints de cancer à l’avenir », a conclu la spécialiste.

Les céréales complètes et légumineuses recommandées

Par ailleurs, l’étude a révélé que les céréales complètes ainsi que les légumineuses pouvaient réduire le risque de souffrances dues aux effets secondaires des médicaments du traitement. Parmi les effets recensés, a notamment été citée la colite, qui n’est autre qu’une inflammation du côlon. A l’inverse, il a été démontré que les consommateurs de viande rouge et de viande transformée - que le régime méditerranéen limite - présentait une probabilité plus forte de souffrir des effets secondaires.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.