Lucy Payne, une jeune maman britannique de 37 ans vient de témoigner dans la presse anglaise sur son cancer diagnostiqué il y a un an. Si son histoire fait la Une, c'est parce qu'elle s'est vue retirer 9 organes pour avoir la vie sauve. L'opération qu'elle a subi est l'une des plus rares jamais réalisée au Royaume-Uni.

Si Lucy s'exprime aujourd'hui, c'est pour collecter des fonds en faveur de la Cancer Research UK (Stand Up To Cancer) qui travaille pour accélérer les progrès de la recherche sur le cancer.

Les médecins ont confondu les symptômes de son cancer avec ceux de sa grossesse

Lucy avait ressenti les premiers symptômes alors qu'elle était enceinte de son deuxième enfant. Les médecins ont alors mis sa fatigue et ses maux d'estomac sur le compte de la grossesse.

"Je n'arrêtais pas de voir ma sage-femme, mais elle a dit que ce n'était qu'une grossesse. J'ai fait des analyses de sang pour vérifier mon taux de fer, mais personne n'a vu quoi que ce soit d'anormal", confie la mère de famille auprès de nos confrères anglais de The Sun.

Or, six mois après son accouchement, les symptômes persistent. Le médecin de Lucy lui prescrit alors une échographie qui montre des kystes ovariens, des polypes sur son utérus ainsi que des calculs rénaux. Là encore rien ne laisse présager un cancer, selon le médecin.

Ce sont finalement des analyses complémentaires qui révèlent le pot aux roses : un scanner du thorax et de l'abdomen ont permis de diagnostiquer un cancer de l'appendice. Les cancers de l'appendice sont extrêmement rares. Dans la plupart des cas, il provient de l'appendice dans l'ovaire. Ce cancer peut toucher à la fois les hommes comme les femmes.

Le cancer s'était propagé dans tout l'abdomen

"Ils m'ont appelé et m'ont dit que je devais venir et prendre quelqu'un avec moi. Quand je suis arrivé à l'hôpital, ils m'ont dit que c'était un cancer de l'appendice. Au début, je pensais qu'ils pourraient l'enlever, mais le médecin a expliqué que le cancer s'était propagé dans tout mon abdomen", raconte Lucy.

Pour lui sauver la vie, les chirurgiens ont donc dû lui retirer son appendice, sa rate, une partie de son diaphragme, sa vésicule biliaire, son péritoine, ses ovaires, son utérus, ses trompes de Fallope et son épiploon (il s'agit d'un tissu adipeux qui entoure les intestins). Une opération qui a duré 10 heures.

Cette intervention aura permis de retirer 90% du cancer. Les 10% restant se trouvaient dans la muqueuse de son poumon. Actuellement, Lucy suit une chimiothérapie, or, elle devra à nouveau être opérée pour retirer le reste du cancer. " Je me suis retrouvé avec une énorme cicatrice. Cela va de ma poitrine jusqu'à mon bassin et j'ai plein d'autres cicatrices parsemées autour de mon ventre. Pour moi, ils me rappellent que la vie est courte et que nous devrions tous en profiter tant que nous le pouvons".

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.thesun.co.uk/health/16393338/i-needed-nine-cancer-riddled-organ-removed-surgery/

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.